Mardi 21 septembre 2021
TEST: 2242

Un programme de protection des berges des cours d’eau de Mandalay

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 17/10/2019 à 22:00 | Mis à jour le 17/10/2019 à 22:00
Des berges protégées sur une rivière de Birmanie

La région de Mandalay va consacrer 5,3 milliards de kyats (de l’ordre de 2 millions d’euros) afin de renforcer les berges des principaux cours d’eau sur son territoire, à savoir l’Ayeyarwady, la Panlaung, la Chaung Ma Gyi Creek et la Dokhtawady pour lutter contre l’érosion et l’affaissement des rives. Ce sont 20 villages qui sont concernés par cette mesure. Selon un haut fonctionnaire local, « le cours des rivières et les courants fluviaux changent beaucoup, en grande partie à cause de la saison des pluies et des inondations. Des repérages que nous avions effectués l’année dernière ne sont déjà plus valides. Il nous faut donc tout recommencer rapidement, et nous avons déjà entamée le travail. Nous faisons des relevés des zones à risques et des points sensibles sur les cours d’eau. Une fois ces données collectées, le bureau d’études central va établir avec soin un cahier des charges et des devis, et un appel d’offre sera émis. Nous pensons que cela se fera autour du mois de décembre, afin que les travaux soient effectués entre janvier et avril 2020, avant la prochaine saison des pluies ».

Outre la puissance physique du cours d’eau et des courants, qui dépendent en effet beaucoup de la quantité de liquide qui rejoint les bassins lors de la mousson, l’érosion des berges provient pour l’essentiel de la déforestation, de l’exploitation minière dans des zones humides, ou de constructions illégales le long des berges. La principale conséquence est l’écroulement de maisons et la perte de champs et de terres agricoles du fait de l’envahissement des flots une fois que n’existe plus la barrière physique constituée par les berges. Les travaux consisteront pour l’essentiel en du drainage, des soutiens en bois et l’érection de digues en béton, de barrages et de barrières de sacs de sables.

0 Commentaire (s) Réagir

Actualités

ECONOMIE

Le kyat y’en a plus rien valoir du tout

Rumeurs, inflation, planche à billet… La devise birmane s’étiole depuis trois ou quatre mois et a atteint son plus bas historique vendredi 17 septembre à 2 200 kyats pour un dollar étasunien.

Que faire en Birmanie ?

BIEN-ÊTRE

Le Laguna Spa a ouvert ses portes à l’hôtel Melia

Difficile de se changer les idées entre le couvre-feu et la Covid-19… Un petit coin de paradis fait pourtant peu à peu son nid à l’hôtel Melia : un nouveau spa de luxe où tout est calme et volupté.

Vivre en Birmanie

ECONOMIE

Le kyat y’en a plus rien valoir du tout

Rumeurs, inflation, planche à billet… La devise birmane s’étiole depuis trois ou quatre mois et a atteint son plus bas historique vendredi 17 septembre à 2 200 kyats pour un dollar étasunien.