Dimanche 29 mars 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Un agriculteur attaqué par un « tigre » dans la région de Sagaing

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 26/01/2020 à 21:26 | Mis à jour le 26/01/2020 à 21:44
Photo : Une rare panthère indochinoise
Une rare panthère indochinoise

U Aung Sann possède des champs près du parc naturel national de Alaungdaw Kathapa, pas loin de Kani et Monywa, dans la région de Sagaing. Alors qu’il travaillait sa terre, il a entendu des chiens aboyer avec véhémence. Après un moment, étonné que ce vacarme ne cesse et que les chiens persistent dans leur énervement, il est allé voir. Pour arriver en plein combat entre trois solides canidés et un « tigre » comme il a par la suite qualifié l’animal. « Lorsqu’il m’a vu, le tigre m’a attaqué. C’était une sorte de tigre que dans la région nous appelons des tigres mangeurs de chiens. Il était grand, plus grand qu’un homme, avec des taches, mais ce n’était pas un léopard. Je me suis défendu avec ma machette et je l’ai touché. Il avait déjà été blessé par les chiens alors il s’est enfui », raconte le fermier, qui a dû être hospitalisé à Monywa après l’affrontement, avec des blessures profondes aux bras et plus superficielles à la tête.

Le parc naturel national de Alaungdaw Kathapa a été créé en 1989 et il figure parmi les réserves naturelles du patrimoine de l’Association des nations d’Asie du Sud-Est (Asean). Il couvre un peu plus de 1 400 kilomètres carrés. Les habitants des alentours de cette réserve n’avaient jusque là jamais eu affaire à une attaque de grand félin sur un être humain, c’est une première et cela inquiète bien sûr ces populations. Inquiétude partagée par les autorités. Car l’animal n’est certainement pas un tigre – les tigres sont des félins rayés et non pas tachetés, ils sont beaucoup plus grands que des humains et un homme et trois chiens n’auraient pas pesé bien lourd contre un tel prédateur. De plus, les caméras posées dans le parc pour surveiller, observer et compter les animaux n’ont jamais enregistré le moindre tigre. Elles ont en revanche établi la présence de plusieurs léopards, ou panthères, ce félin correspondant parfaitement à la description faite par U Aung Sann, malgré les dénégations de celui-ci, et étant connu pour sa facilité à se promener dans des zones d’habitats humains et pour s’attaquer facilement aux chiens et également aux chats domestiques. Et malheureusement parfois aussi aux humains dans les zones de cohabitation, un problème bien connu en Inde ou dans certaines grandes villes africaines.

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Coronavirus

La police obligée d’intervenir pour mettre un homme en quarantaine

Des officiels des services de santé de Yangon ont dû avoir recours à la police et à la menace pour obtenir qu’un de leurs concitoyens accepte finalement de les suivre pour une période de quarantaine.

Vivre en Birmanie

Coronavirus

La police obligée d’intervenir pour mettre un homme en quarantaine

Des officiels des services de santé de Yangon ont dû avoir recours à la police et à la menace pour obtenir qu’un de leurs concitoyens accepte finalement de les suivre pour une période de quarantaine.