Dimanche 24 octobre 2021
TEST: 2242

Gros succès de la loterie pirate des exilés birmans

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 19/08/2021 à 22:00 | Mis à jour le 19/08/2021 à 22:00
Photo : La Une de la présentation You Tube de la loterie du Nug, vue par seulement 384 personnes
La Une de la présentation You Tube de la loterie du Nug

Les 50 000 billets de loterie mis en vente le 15 août 2021 par le gouvernement d'unité nationale (Nug), mis en place début avril 2021 par des exilés birmans et qui n’a pas obtenu de reconnaissance internationale, ont tous été vendus en ligne en un peu moins de deux heures après leur lancement. Le Nug a ainsi pu collecter de l’ordre de 50 000 euros. Les billets pouvaient être achetée en ligne, via l’application Messenger, sur la page Facebook du Nug. Chaque ticket coûtait 2 000 kyats (de l’ordre d’un euro) et les lots sont tous de 1,5 million de kyats (environ 750 euros). Les gagnants auront tous le choix de « prendre ou donner » mais pour la plupart des joueurs, le gros lot n’est de toute façon pas la raison de leur achat.

Selon le Nug, cette loterie « sauvage » est avant tout destinée à collecter des fonds pour les fonctionnaires qui observent le mouvement de désobéissance civile et qui à cause de cela ne perçoivent plus aucun revenu depuis des mois. Aucuns chiffres fiables n’existent sur le nombre de ces fonctionnaires, les estimations allant de quelques centaines à quelques milliers dans tout le pays.

Augmentation des lots de la loterie légale

Devant le succès de cette première émission, une deuxième a été réalisée dès le lendemain, lundi 16 août. Et le Nug a écrit sur sa page Facebook : « Merci beaucoup pour votre soutien enthousiaste. Nous vous demandons d'être patients car de nombreuses personnes veulent jouer à la loterie ».

L’initiative n’a bien sûr pas du tout été du goût du gouvernement en place. Les jours qui ont suivi l’annonce du lancement de cette loterie, les journaux d'État ont rappelé qu’elle était « illégale » et que les participants pourraient être poursuivis. Le directeur de la loterie nationale, qui elle est au plus mal depuis février dernier, a ainsi déclaré que toute personne impliquée - opérateurs comme joueurs - pourrait être punie, précisant que « comme le paiement est effectué en ligne, la Banque centrale prendra les mesures de rétorsions nécessaires contre les personnes impliquées dans ces transactions financières ».

Mais après avoir menacé du bâton, les généraux birmans ont aussi décidé de jouer de la carotte, avec ce pragmatisme qui les caractérise. Alors que les gros lots de la loterie d’état avaient été divisés par trois et par dix et que des restrictions de retrait avaient été émises – avec pour conséquence l’écroulement de tout le système -, le ministère des Finances a annoncé qu’à partir du 1er septembre 2021, l’ensemble de la valeur des lots redistribuée atteindra 70% du total des ventes de billets et que tous les prix pourront être réclamés sans aucune restriction. Dans l’espoir de voir revenir les joueurs.

Nous vous recommandons
0 Commentaire (s) Réagir