Remise de peine pour l’activiste Nang Pu

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 31/03/2019 à 14:00 | Mis à jour le 31/03/2019 à 16:14
Remise de peine pour l’activiste Nang Pu en Birmanie

La Cour de justice de l’état de Kachin vient de réduire à quatre mois la peine d’emprisonnement de Nang Pu. Nang Pu est la directrice de la Fondation Hto Genre et Développement et la fondatrice du Réseau des Femmes de l’état de Kachin. Elle a récemment reçu un prix de la fondation Schuman pour son travail avec les déplacés dans le Kachin. Elle avait également été condamnée à six mois de prison et une amende de 500 000 kyats le 7 décembre 2018 suite à une plainte contre elle de la part du lieutenant colonel Myo Min Oo déposée le 8 mai 2018 après que l’activiste ait participé à une manifestation un mois plus tôt à Myitkina pour réclamer l’aide du gouvernement pour les locaux bloqués par les conflits entre l’Armée d’Indépendance du Kachin et la Tatmadaw. Ainsi donc la Cour de justice a décidé de réduire sa condamnation, passant de six mois d’emprisonnement à quatre mois. La Cour a cependant refusé de réduire les peines de Lum Zawng et Zau Jat, condamnés au côté de Nang Pu à la même peine. Selon l’avocat de l’activiste, son appel a été accepté en raison de son état de santé, expliquant ainsi le rejet de l’appel des deux autres condamnés. Grâce à cette remise de peine, Nang Pu devrait être libre au plus tard le 7 avril.

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Birmanie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition internationale