Mercredi 18 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Relèvement du plafond de dépense des candidats aux législatives

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 25/06/2019 à 13:07 | Mis à jour le 25/06/2019 à 14:05
Relevement du plafond des depenses des candidats aux elections legislatives en Birmanie

La Commission électorale de l’Union du Myanmar (CEUM) a décidé que la limite de dépense de campagne imposée aux candidats des élections législatives de 2015 était obsolète et devait être réévaluée à la hausse. En l’état, cette limite se monte à 10 million de kyats (environ 5800 euros). La commission déclare faire suite aux remarques de nombreux candidats qui se sont plaints de pas pouvoir mener campagne correctement faute d’avoir le droit de la financer suffisamment. En théorie, ces fonds sont censés servir à de la publicité, à des locations de salles pour des meetings, à des honoraires, à de la documentation... Mais lors de la campagne de 2015, l’écrasante majorité des candidats a négligé de présenter un programme ou même des idées, se contentant de faire du scrutin un vote pour ou contre Daw Aung San Su Kyi ou les généraux au pouvoir. Bien des candidats se sont contentés de se promener dans la circonscription qu’ils visaient en distribuant promesses et cadeaux, un mode de campagne rapidement onéreux... Tous les candidats doivent soumettre leurs comptes de campagne dans les 30 jours suivants le scrutin. Ceux qui s’y soustraient ou dont les comptes montrent des erreurs peuvent être poursuivis par la commission, la sanction allant jusqu’à l’invalidation de leur victoire s’ils ont été élu, et une interdiction de se présenter à un quelconque scrutin durant toute la mandature. En 2015, sur les 6 038 candidats aux élections législatives, 160 candidats et 24 élus ont subi cette sanction maximale.

0 Commentaire (s)Réagir