Mercredi 23 octobre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

L’Europe réhausse le prix du riz birman

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 20/01/2019 à 15:00 | Mis à jour le 20/01/2019 à 15:00
L’Europe augmente le prix du riz de Birmanie

La décision est mise en application depuis le vendredi 18 janvier et a pour but de diminuer les effets négatifs qu’un prix moindre du riz birman occasionnerait sur les producteurs européens. En effet, une étude à démontré que l'importation du riz birman engendrait des dommages économiques parmi les agriculteurs européens. Ainsi, à partir de maintenant et pour une année, la tonne de riz birman est importée sur le sol européen au tarif de 175€. La deuxième année, la tonne passera à 150€ puis à 125€ pour la troisième année. La Fédération de Riz Birman a déclaré que cette mesure n'aura qu'un impact limité et reste confiante quant à son commerce avec l'Europe. De son côté, l'Europe a assuré que cette mesure n'avait aucun lien avec la gestion de la Birmanie en ce qui concerne la crise dans le Rakhine. A noter que le Cambodge est également concerné par cette mesure.

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

CULTURE

Le Lapin a un rhume

L’histoire birmane nous a transmis de nombreux contes, issus de tout le pays. Guillaume Rebière, auteur passionné de la Birmanie, en a fait la traduction. Lepetitjournal.com Birmanie vous les propose.

Que faire en Birmanie ?

IDÉE SORTIE

Ce soir, promenade gustative en France

Babett et The strand régalent pour les jours à venir, avec des huîtres d’un côté, ou un menu autour des champignons et de la truffe de l’autre. On ne sait plus où donner de la fourchette…

Vivre en Birmanie

CULTURE

Le Lapin a un rhume

L’histoire birmane nous a transmis de nombreux contes, issus de tout le pays. Guillaume Rebière, auteur passionné de la Birmanie, en a fait la traduction. Lepetitjournal.com Birmanie vous les propose.

Expat Mag

Istanbul Appercu
CONFLIT

Micro-Trottoir : Que pensez-vous de l'intervention turque en Syrie ?

La Turquie va—t-elle reprendre son offensive dans le nord-est de la Syrie ? La réponse demeure à quelques heures de la fin du cessez-le-feu de cinq jours conclu jeudi entre le vice-président américain