Lundi 22 juillet 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le Nagaland ne signera pas le cessez-le-feu avec la Tatmadaw

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 04/06/2019 à 17:45 | Mis à jour le 04/06/2019 à 17:45
Le Nagaland ne signera pas le cessez-le-feu avec l'armée en Birmanie

Le Conseil Socialiste National du Nagaland-Khaplang (NSCN-K) refuse d’apporter sa signature à l’Accord National de Cessez-le-feu (NCA) avec l’armée birmane, d’après une déclaration de Joseph Lamkang, le porte-parole du NSCN-K au média News18 le 3 juin.  “En réalité, la Birmanie se fiche des véritables aspirations des Nagas. Le cessez-le-feu de sept ans n’a été bénéfique que pour eux, étant donné qu’il était unilatéral. Le NSCN-K a commencé à se sentir à la merci des opérations du gouvernement. Pendant les trois dernières années, ils ont essayé de nous forcer à signer le NCA. Mais nous ne l’avons pas fait. Ils sont alors devenus agressifs lors des négociations, ont interrompu toutes nos lignes d’approvisionnement et ont appliqué leur célèbre politique des “quatre blocages”, a-t-il expliqué, concluant que les Nagas allaient continuer leur combat pour la souveraineté de leur ethnie. La politique des “quatre blocages”, avec pour objectif de couper les routes de ravitaillement, les fonds, l’échange d’informations et le soutien populaire de groupes de résistance armées, tient son origine d’une stratégie de guerre japonaise, et a été perfectionnée par l’ancien dictateur le général Ne Win. La Tatmadaw (armée birmane) a cité cette stratégie comme clé de son succès contre l’insurgence de l’Union Nationale Karen, dans les années 70. Elle est depuis enseignée lors de l’entraînement des soldats pour contrer des rébellions.

0 Commentaire (s)Réagir