Le moine nationaliste U Wirathu s’exprime sur la Constitution

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 07/05/2019 à 19:00 | Mis à jour le 07/05/2019 à 19:00
Le moine nationaliste U Wirathu s’exprime sur la Constitution en Birmanie

Le moine nationaliste U Wirathu, suivi de plusieurs centaines de moines et de leurs soutiens, se sont rassemblés dimanche autour de la pagode Sule, dans le centre historique de Yangon, pour exprimer leur point de vue sur les efforts actuels de modification de la Constitution de 2008. Ayant accédé à la notoriété pour sa position anti-Islam prononcée au sein de la Birmanie, et grâce à l’attention de plusieurs grands médias internationaux, U Wirathu a déclaré soutenir l’amendement de la Section 261 de la Constitution, qui autorise le président à choisir et nommer les ministres de chaque région et état. L’opposition, elle, souhaiterait que cette décision revienne aux Parlements des régions et des états concernés. Il s’est également opposé à la modification de la Section 59 (f), qui stipule que seul un citoyen birman, né de parents birmans et dont l’époux/épouse et les enfants sont de nationalité birmane, peut se présenter en tant que candidat à l’élection présidentielle. D’après le moine, l’article, qui est l’une des raisons souvent évoquée par les médias internationaux pour justifier qu’Aung San Suu Kyi n’est pas à la tête officielle du pays, permet d’empêcher l’influence des pays extérieurs sur la politique interne. Pendant son discours, un manifestant a été arrêté pour avoir exprimé son désaccord avec les nationalistes, causant des troubles, d’après les témoins. Le Comité parlementaire chargé d’amender la Constitution doit présenter ses premières propositions en juillet.

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Birmanie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition internationale