Vendredi 19 octobre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le KNU veut se faire entendre dans le projet Dawei SEZ

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 07/02/2018 à 20:00 | Mis à jour le 07/02/2018 à 20:00
KNU

L'Union Nationale Karen (KNU) a adressé quatre demandes aux gouvernements nationaux et régionaux ainsi qu'à toutes entités impliquées dans le projet de la Zone Economique Spéciale de Dawei (Dawei SEZ), dans la région de Taninthayi. C'est un des projets les plus ambitieux de la zone Asie du Sud Est. Il consiste en une autoroute reliant la zone à la frontière thaïlandaise mais également trois centrales électriques, une ville, un centre de télécommunications ou encore deux barrages, le coût total est estimé à huit milliards de dollars américains. Le projet a débuté en 2008 sous l'impulsion d'une entreprise Italiano-thaïlandaise qui a jeté l'éponge après quatre ans, forçant les gouvernements birmans et thaïlandais à reprendre la main. Ils mettent le projet en pause en novembre 2013 puis signent un accord de coopération en août 2015 afin d'inclure dans le projet de  la zone économique tout un système d'infrastructures tels qu'une route reliant les deux pays, des centrales électriques, des barrages, un port et même une ville pour accompagner le développement de la zone.  Le KNU tente donc son va-tout et essaie de se faire entendre dans ce projet pharaonique en demandant aux parties impliquées des études impartiales quant aux retombées sociales et environnementales du projet. Dernière requête, les désagréments pour les communautés et l'environnement doivent être limités. Ainsi, le KNU s'est exprimé, reste à savoir s'il sera entendu.

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

ENVIRONNEMENT

Green Lotus, pour un Myanmar Vert !

Depuis 2013, l’équipe de Green Lotus a posé ses valises à Yangon pour participer activement à l'action pour un développement réellement soutenable du Myanmar de demain, et pour la promotion des...

Que faire en Birmanie ?

GASTRONOMIE

A partir de ce jeudi, un ostréiculteur français chez Babett

Bientôt Halloween, sa citrouille insipide et son matraquage commercial… Alors en bons irrésistibles Gaulois, Babett vous propose de plutôt consacrer vos kyats à un mets bien français : les huîtres.

Vivre en Birmanie

LIVRE

Idée lecture : A Burmese Heart, Yin Mon Vanessa Han et Tinsa Maw-Naing

Sorti en 2015, A Burmese Heart – traduisez “Un cœur birman” – raconte l’histoire de Tinsa Maw-Naing, fille du premier premier ministre de Birmanie sous l’occupation britannique et femme de Bo Yan Nain