Dimanche 17 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le Japon ne veut pas mettre la pression sur la Birmanie

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 01/06/2019 à 16:00 | Mis à jour le 01/06/2019 à 16:00
Le Japon ne veut pas mettre la pression sur la Birmanie

L’ambassadeur du Japon en Birmanie a déclaré que le Japon n’allait pas participer au mouvement international de pression sur le gouvernement birman concernant le conflit dans l’état de Rakhine, d’après les médias japonais. "Nous ne pouvons pas être d’accord avec la pression exercée et les actions entreprises par la communauté internationale à propos du problème du Rakhine", a déclaré Mr. Maruyama. "Les choses vont devenir plus compliquées. Le problème du Rakhine est très complexe. La position du gouvernement japonais est de travailler avec le gouvernement birman pour le bien de tous", a-t-il conclu. Les intérêts économiques du Japon ne sont pas en reste, puisque l’ambassadeur a ajouté que si les réfugiés au Bangladesh revenaient en Birmanie, son pays fournirait de l’assistance pour leur apporter nourriture, éducation, formation, et soutien à la recherche d’emploi. Le gouvernement japonais a accordé une aide de huit milliards de yen (environ 74 millions de dollars) au pays pour une période de cinq ans, utilisée pour améliorer les systèmes de production d’électricité et le réseau routier. Cinq de ces huit milliards ont déjà été dépensés, les trois autres étant annoncés comme destinés à éliminer la pauvreté dans le pays.

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

CULTURE

Les tenailles de Bagan

L’histoire birmane nous a transmis de nombreux contes, issus de tout le pays. Guillaume Rebière, auteur passionné de la Birmanie, en a fait la traduction. Lepetitjournal.com Birmanie vous les propose.

Expat Mag

Heidelberg Mannheim Appercu
MICRO-TROTTOIR

L’Allemagne va sanctionner le « Upskirting ». Elles témoignent

La curiosité est un vilain défaut comme le dit l’adage, surtout si c’est pour regarder sous les jupes des filles. L’Allemagne a décidé de sanctionner dorénavant les amateurs de clichés impudiques.