Lundi 23 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le Hundi bientôt légalisé en Birmanie

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 17/02/2019 à 14:00 | Mis à jour le 17/02/2019 à 14:00
Le Hundi bientôt légalisé en Birmanie

Il s’agit d’un système de transfert de fonds mis au point en Inde à l’époque médiévale et assez similaire aux lettres de change des marchands européens contemporains: le Hundi consiste à passer biens ou argent en utilisant des documents promettant des remboursements. Cette méthode non-officielle de transfert de fonds, très efficace pour des micro-montants et autres sommes peu élevées, est particulièrement prisée des travailleurs émigrés birmans en Asie du Sud-Est, notamment de ceux résidents en Thaïlande ou en Malaisie car elle évite les coûts prohibitifs - et pour des transferts de petites sommes c’est un euphémisme - que les Western Union et assimilés infligent à des gens déjà démunis.  Aussi la Banque centrale de Birmanie vient de décider de légaliser le Hundi en octroyant des licences spécifiques à des agents locaux pratiquant cette méthode. Bien sûr une telle régularisation s’accompagne de règles à suivre, précise le vice-président de la banque, U Bo Bo Nage. Et d’ajouter que tout abus serait passible de sanction. Pour obtenir ces licences, les agents devront faire un dépôt à la Banque centrale, d’un montant de 10% du total des transactions estimées. L’ouverture légale opérationnelle aura lieu dans environ 2 mois. Les deux pays d’Asie du Sud-Est qui bénéficient le plus du Hundi sont la Birmanie et le Cambodge. Plus de 2 millions de Birmans travaillent aujourd’hui en Thaïlande, Malaisie ou Chine.

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre en Birmanie

SANTÉ

Lutter contre le paludisme depuis l’espace

Une équipe de chercheurs utilisent des données collectées par satellites pour suivre et anticiper les poussées de paludisme parmi les populations de Birmanie

Expat Mag

New York Appercu
ENVIRONNEMENT

Le chef Raoni délivre un message de paix environnementale à New York

Le chef Raoni, de passage à New York dans le cadre du Sommet sur le climat de l’ONU, était l’invité de marque du Monaco Better World Forum. Il a délivré un message de paix et d’espoir.