Dimanche 31 mai 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le homard canadien pose sa carapace chez Babett

Par Ludivine Paques | Publié le 05/11/2019 à 22:00 | Mis à jour le 05/11/2019 à 22:00
homard-babett-en Birmanie

Poché, en sauce, en salade, caché entre mille-feuilles, grillé, frit, à cuisson lente… Le homard canadien s’invite chez Babett et joue sur tous les tableaux. De novembre à décembre, un nouveau menu consacré au crustacé fait son entrée, ce qui vous laisse le temps de vous organiser pour tester chacune des 14 créations différentes offertes par le chef Christophe Buzaré.

De la recette du homard à l’armoricaine - spécialité bretonne s’il en est, pour laquelle l’animal est cuit lentement et servi accompagné d’une traditionnelle sauce au cognac, au vin blanc et aux légumes - au homard grillé au beurre vert ou proposé en salade fraîche avec de délicieuses pâtes fregola en forme de grelots, produites en Sardaigne, le chef de ce restaurant qui nous régale depuis 2017 a tablé sur la variété pour satisfaire tous les goûts. Y compris locaux – « j’ai confié la préparation du curry de homard à mon équipe de cuisiniers birmans, et je ne suis pas entré dans la cuisine ! » déclare-t-il en riant. Avec une réussite à la clé, puisqu’en une bouchée, le restaurant français nous prouve son mariage réussi avec la gastronomie locale.

Deux vins sont proposés pour accompagner les plats, Les Jamelles Sauvignon Blanc (2017) du Pays d’Oc et le Jacob’s Creek Classic Riesling d’Australie, au verre ou à la bouteille. Le sauvignon s’avère exceptionnellement plaisant et mérite à lui seul un petit – ou grand ? – essai. Soucieux de contenter toutes les bourses, les prix s’échelonnent de 18 000 à 90 000 kyats selon le plat de votre choix. N’oubliez pas de réserver votre table pour éviter toute déception, surtout pour le dîner.


Si vous souhaitez réserver, appelez le 01 243 639

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

DÉVELOPPEMENT

L’électricité, un défi pour la Birmanie

Sans un approvisionnement en énergie fiable et régulier, pas de développement possible. Une équation que les dirigeants ne parviennent pas à résoudre, tiraillés entre intérêts publics et privés.

Communauté

La main à la pâte

Respecter l’hygiène du « frigo »

Dans cette nouvelle rubrique, lepetitjournal.com Birmanie et le chef du restaurant « Le Planteur » Christophe Buzaré vous propose quelques conseils sanitaires pour cuisiner en limitant les risques.

Vivre en Birmanie

DÉVELOPPEMENT

L’électricité, un défi pour la Birmanie

Sans un approvisionnement en énergie fiable et régulier, pas de développement possible. Une équation que les dirigeants ne parviennent pas à résoudre, tiraillés entre intérêts publics et privés.

Expat Mag

Lima Appercu

Pourquoi le confinement ne fonctionne pas au Pérou ?

Le Pérou est le premier pays en Amérique latine à avoir décrété l’état d’urgence (16 mars), mais il est malgré tout devenu le deuxième pays le plus touché par l’épidémie du Covid-19, après le Brésil.