TEST: 2242

Le gommier, solution d'avenir pour la Birmanie ?

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 24/03/2019 à 16:10 | Mis à jour le 24/03/2019 à 16:10
Le gommier, solution d'avenir pour la Birmanie ?

Au début du mois de mars a été signé un accord entre la Birmanie et les gouvernements Chinois et Japonais. Cet accord prévoit que les deux nations achèteront la production birmane de gomme Sterculia, également appelée gomme karaya. Le produit,  issu du gommier de type Sterculia, est donc une gomme végétale qui peut être utilisée comme épaississant ou émulsifiant alimentaire, comme laxatif ou encore comme colle dentaire. Les utilisations sont donc diverses et l'arbre, originaire d'Inde, pousse naturellement en Birmanie. Malgré des exploitations pré-existantes dans les régions de Mandalay,  Sagaing, Magwe, Bago et Tanintharyi, la Birmanie ne peut pas vraiment parler d'industrie du gommier. En effet les qualités de gomme sont variées et peinent à correspondre aux standards internationaux. Le fait que l'activité ne soit ni régulée, ni encadrée par la législation n'aide pas. Il semblerait pourtant qu'il y ait de réelles débouchées économiques, ainsi une plantation d'une superficie de 0,4 hectare pourrait atteindre une valeur de 5 millions de kyats pour seulement un million de kyats pour la même superficie de sésame, par exemple. Et cela reste intéressant malgré les variations des prix du marché. Le cours, pour 1,6kg de gomme est effectivement passé de 60 000 kyats en 2017 à 40 000 kyats en 2018.

2 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

gm jeu 27/02/2020 - 16:04

bonjour au vu de la saignée je pense que vous allez avoir des problèmes de production en volume et en qualite ainsi que des risques d'infections pathogènes sur vos arbres

Répondre
Commentaire avatar

gm jeu 27/02/2020 - 15:34

Bonjour je vois que les méthodes d'exploitation restent très sommaires avec la particularité d'un entaillage important de l'arbre créant un point important d'entrée de pathogènes ainsi qu'une faible productivité pour l'exploitant. g merlin

Répondre

Soutenez la rédaction Birmanie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com