Dimanche 17 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

L’Ayeyarwady reçoit 120 tonnes de plastiques par jour

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 04/08/2019 à 16:18 | Mis à jour le 04/08/2019 à 16:23
L'ayeyarwady pleine de plastiques en Birmanie

Avec ses quelque 2 200 km de cours elle est la rivière emblématique de la Birmanie, ses dauphins sont célèbres dans le monde entier, et pour la plupart des Birmans elle est une évidence naturelle et une source de vie ; pourtant l’Ayeyarwady se transforme peu à peu en une poubelle, en recevant dans ses flots de l’ordre de 120 tonnes de plastiques. C’est ce qu’il ressort d’une étude scientifique menée par l’ONG Faune et Flore International (FFI), la plus ancienne organisation de la planète consacrée uniquement à l’environnement, et l’association Thant Myanmar, qui combat la pollution liée au plastique en Birmanie. Entre décembre 2018 et juin 2019, les deux organisations ont conduit des études dans sept zones du cours de la rivière - Sagaing, Mandalay, Chindwin, Magway, le delta, Yangon et une zone dite aride – afin d’analyser les rejets de déchets qui polluent l’eau. Le verdict est clair : 32 tonnes de plastiques arrivent chaque jour depuis le delta et 39 depuis Yangon, l’autre moitié de la pollution provenant du reste des bassins versants. Selon une représentante de FFI, il faudrait environ 30 milliards de kyats (de l’ordre de 17,5 millions d’euros) pour gérer ces déchets correctement. Elle recommande cependant, comme pratiquement tous les experts de la planète sur ce sujet, de surtout réduire la production de ces déchets et de développer des programmes de sensibilisation de la population aux bénéfices du recyclage.

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

CULTURE

Les tenailles de Bagan

L’histoire birmane nous a transmis de nombreux contes, issus de tout le pays. Guillaume Rebière, auteur passionné de la Birmanie, en a fait la traduction. Lepetitjournal.com Birmanie vous les propose.

Expat Mag

Heidelberg Mannheim Appercu
MICRO-TROTTOIR

L’Allemagne va sanctionner le « Upskirting ». Elles témoignent

La curiosité est un vilain défaut comme le dit l’adage, surtout si c’est pour regarder sous les jupes des filles. L’Allemagne a décidé de sanctionner dorénavant les amateurs de clichés impudiques.