TEST: 2242

L’Armée Ta'ang accepte de libérer Nan Mo Hom

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 14/10/2018 à 16:00 | Mis à jour le 14/10/2018 à 18:13
L'Armée de Libération Nationale Ta'ang en Birmanie

Alors que l'Armée de Libération Nationale Ta'ang (TNLA) venait d'annoncer l'emprisonnement pour trois ans de Nan Mo Hom pour avoir provoqué l'arrestation et le décès de deux soldats de l'armée rebelle, celle-ci a fait volte-face en fin de semaine dernière et a accepté, sous la pression des groupes civiles et de la famille, de relâcher très prochainement la mère de famille. C'est par un communiqué que la décision a été annoncée: “La TNLA pardonne Nan Mo Hom et accepte de la relâcher en regard de la longue amitié et fraternité qu'il y a parmi les populations ethniques.” Le communiqué était émis par le Comité Consultatif de Négociation pour la Paix Fédérale (FPNCC) et dix organisations sociales Shan. Le FPNCC, dirigé par l'Armée Unifiée de l'état Wa (UWSA) a invité la TNLA à Panghsang pour discuter avec les organisations sociales Shan qui militaient pour la relâche de Nan Mo Hom. Le communiqué indique également que la mère de famille, a avoué, lors de son procès, avoir commis des méfaits en lien avec l'affaire.

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Birmanie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com