Jeudi 27 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

L’armée défend ses multiples poursuites contre les médias

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 02/05/2019 à 14:00 | Mis à jour le 02/05/2019 à 14:00
L’armée défend ses multiples poursuites contre les médias en Birmanie

Le secrétaire de l’agence d’information militaire True News Information Team, le brigadier-général Zaw Min Tun, a déclaré mardi que “la série de récentes poursuites contre des médias et des critiques est une réponse à nos griefs. Si nous restons silencieux, ils en profiteraient juste pour commettre plus d’offenses”. Il s’est prononcé en réponse aux questions des journalistes après une conférence à Naypyidaw sur les quatre piliers de la démocratie en Birmanie, que sont les médias, le législatif, l’exécutif et le judiciaire. Alors qu’il était interrogé sur les raisons de l’utilisation de lois controversées, comme la loi sur la Télécommunication, plutôt que de recourir aux lois plus spécifiques aux médias, Zaw Min Tun a déclaré que ces dernières n’imposaient qu’une amende aux  médias accusés d’offense, et que la punition n’était pas assez sévère. “Je ne dis pas que les journalistes doivent écrire ce que l’on dit, mais il faut que cela soit juste. Des actions adéquates doivent être prises contre des articles biaisés et qui peuvent porter atteinte [à une personne ou une organisation]”, a-t-il conclu.  A côté des poursuites engagées contre les médias, dont le cas le plus récent est l’Irrawaddy pour sa couverture “injuste” des échauffourées dans l’état de Rakhine, l’armée a déposé plusieurs plaintes contre un activiste, un réalisateur de films défendant les droits de l’Homme, et une troupe de parodie politique.

0 Commentaire (s)Réagir