Lundi 30 mars 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La rectrice de l’Université de Mandalay démise de ses fonctions

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 29/01/2020 à 22:12 | Mis à jour le 29/01/2020 à 22:24
université de Mandalay scandale en Birmanie

L’association des étudiants de l’Université de Mandalay a fini par avoir gain de cause : en août dernier, elle avait entamé une série de protestations et de manifestations pacifiques à l’encontre de Daw Thida Win, la rectrice de l’université, lui reprochant un abus de pouvoir et des malversations autour de l’aire de restauration construite sur le campus, des restaurants essentiellement destinés aux étudiants, qui s’inquiétaient à la fois de la manière dont la concession de cet espace avait été attribuée et des conséquences que cela aurait sur la qualité et les prix des plats qui seraient disponibles.

Les étudiants affirmaient que la rectrice avait violé la loi en négligeant de recourir à une procédure d’appel d’offres, pourtant obligatoire, pour désigner l’entreprise qui bénéficierait de la concession. Et bien sûr, l’entreprise choisie appartenait à un ami de  Daw Thida Win. Les protestataires avaient exigé, et obtenu, une mission officielle d’inspection sur ces allégations, mission présidée par le vice-ministre de l’Education U Win Maw, preuve que les autorités prenaient très au sérieux cette affaire.

Les conclusions des enquêteurs devaient tomber pour mi-septembre 2019 mais elles ont tardé, probablement parce que vu la situation les autorités cherchaient la solution la moins susceptible de faire des vagues. Et cette solution est devenue publique avant-hier 28 janvier, avec l’annonce officielle que la rectrice était démise de ses fonctions « pour manquements graves à ses devoirs en ne suivant pas les règles de mise en concurrence par appel d’offres pour l’attribution des espaces de restauration au sein de l’université ». Une décision attendue par les étudiants mais qui évite soigneusement de se prononcer sur les raisons de ces manquements, et donc de trancher sur le fait de savoir s’il y a eu malversation ou juste négligence. L’association des étudiants de Mandalay ne s’y est pas trompée, qui a immédiatement réclamée que le rapport d’inspection soit rendu public.

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Coronavirus

La police obligée d’intervenir pour mettre un homme en quarantaine

Des officiels des services de santé de Yangon ont dû avoir recours à la police et à la menace pour obtenir qu’un de leurs concitoyens accepte finalement de les suivre pour une période de quarantaine.

Vivre en Birmanie

Coronavirus

La police obligée d’intervenir pour mettre un homme en quarantaine

Des officiels des services de santé de Yangon ont dû avoir recours à la police et à la menace pour obtenir qu’un de leurs concitoyens accepte finalement de les suivre pour une période de quarantaine.