Mardi 11 août 2020

Il y a « touriste » et « touriste » en Birmanie

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 11/09/2019 à 18:16 | Mis à jour le 11/09/2019 à 18:37
tourisme Tachileik en Birmanie

Quelque 840 000 étrangers sont entrés en Birmanie par le poste frontière routier de Tachileik, dans le Sud de l’état de Shan, pendant les huit premiers mois de l’année 2019, de janvier à août, selon le ministère de l’Hôtellerie et du Tourisme. Tachileik, proche des frontières laos et thaïlandaise, est une zone bien connue de commerce et d’échanges, mais également de trafics en tous genres, au mieux interlopes, au pire néfastes, dangereux et totalement illégaux, comme ceux d’animaux protégés, d’héroïne ou de méthamphétamines. C’est donc un lieu de fort passage, avec des séjours très courts en règle générale. Ce que confirme les données du ministère, qui montrent que sur ces plus de 800 000 visiteurs, environ 780 000 étaient des Thaïlandais venus pour la journée et 40 000 venant d’un pays bénéficiant d’un visa gratuit, très probablement des Chinois. A peine 10 000 personnes ont continué leur voyage au-delà de Tachileik, toujours d’après le ministère, et encore pour rejoindre des villes proches comme Mong Hpayat et Kengtung.

Si le ministère comptabilise à bon droit ces étrangers comme des touristes, il est clair qu’ils n’ont rien à voir avec les visiteurs de Bagan ou de Mandalay. Le gouvernement souhaite relancer l’industrie touristique après son écroulement à partir de 2016 qui a fait suite aux diverses crises et conflits locaux, notamment celui dans l’état de l’Arakan. La tendance est donc à gonfler les chiffres au maximum afin de se rassurer. En 2015, la Birmanie a accueilli 4,6 millions de visiteurs étrangers, pour 2,9 millions en 2016, 3,4 en 2017 et 3,5 en 2018. Selon le ministère du Travail, de l’Immigration et de la Population, le nombre d’entrées dans le pays entre janvier et juillet 2019 était en hausse de 500 000 par rapport a la même période l’année précédente, avec 2,4 millions de personnes. Mais là encore, ces chiffres sont très peu fiables car recouvrant des réalités très différentes et reflétant la volonté d’être optimiste.

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

CONFLIT

Internet rétabli dans l’Arakan… mais sans réseau !

Le réseau internet est, en théorie, rétabli dans sept circonscriptions du nord de l’Arakan et dans celle de Paletwa dans l’État de Chin. En théorie, car dans les faits le réseau est déficient.

Expat Mag

Chennai Appercu
SOCIÉTÉ

Être « maid » en Inde

En Inde, il est chose courante de voir travailler dans les foyers aisés ou étrangers des employés de maison, « maid » en anglais ou « bai » en Hindi. Un métier intense de millions de personnes...