Dimanche 16 décembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Green Lotus, pour un Myanmar Vert !

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 17/10/2018 à 18:35 | Mis à jour le 18/10/2018 à 12:45
Green Lotus en Birmanie

Depuis 2013, l’équipe de Green Lotus a posé ses valises à Yangon pour participer activement à l'action pour un développement réellement soutenable du Myanmar de demain, et pour la promotion des éco-solutions. La jeune ONG se construit aujourd’hui à travers son réseau et en participant notamment à un projet innovant avec deux autres ONG,  financé par l’AFD (Agence Française du Développement).

Le lobbying, un moyen de lutte nécessaire
Green Lotus, une organisation non gouvernementale Franco-Birmane, est née en France en 2003. Ayant pour principal objectif la promotion du développement durable en Asie, Green Lotus s’est installée au Myanmar en 2013.  Depuis, une petite équipe d’une dizaine de personnes s’est formée et travaille sur plusieurs projets dans un bureau de Kamayut Township/Hledan Corner à Yangon. Les valeurs de Green Lotus Myanmar sont avant celles de la société civile, du lobbying et de l'empowerment. Elles sont donc au cœur du projet de l’organisation. Pour Jean-Marc Brûlé, ancien dirigeant politique et élu, promoteur du “green business”, et co-fondateur de Green Lotus, informer et influencer les décideuses et décideurs birmans est un enjeu crucial dans un pays en pleine mutation. Faire de la Birmanie un des pays les plus verts d'Asie, à la pointe sur les énergies renouvelables ou l'agriculture biologique, et accompagner les prises de consciences écologiques font donc partie des ambitions de ses créateurs. Green Lotus en est persuadée, privilégier les échanges avec les différents acteurs de la société, c’est faire du réseau une force.  C’est pour cela que Daw Ei Khin Khin, porte-parole de l’ONG, fait du networking une activité phare et s’emploie à débattre activement avec tous ses interlocuteurs birmans. 

Les habitants(es) d’un quartier comme agents(es) du changement social
Depuis novembre 2017, l’équipe de Green Lotus s’est engagée dans un nouveau projet qui sera conduit sur une période de trois ans. Le projet, en réponse au dispositif de l'AFD dit “FISONG”, est mené par un consortium de trois ONG : Green Lotus, ActionAid Myanmar et Women For the World. 
ActionAid est une ONG internationale dont le siège est situé à Johannesburg, en Afrique du Sud. Ses équipes  sont impliquées dans des projets de lutte contre la pauvreté et contre les injustices. “Women For the World” est une CSO (civil society organization) birmane qui mène des projets de terrain de droits sociaux, en misant d'abord sur le leadership féminin à tous les niveaux. Green Lotus est en collaboration avec ces deux autres organisations pour mener à bien un projet innovant dans un bidonville de Yangon, le Ward 67 au sein de Dagon Seikkan Township.  Le projet FISONG mise sur l'empowerment de la population de ce quartier, et leur capacité de prise en mains de leur destin, et changement de leurs conditions de vie. Cela passe par des actions fortes : la mobilisation et l'unité de la communauté de 20 000 personnes, la recherche de leaders de demain (femmes et jeunes), développement d'activités "social & green business", résilience face au changement climatique, rénovation durable de l'habitat informel… 
Particulièrement, Green Lotus est concentré sur le développement d'activités économiques autonomes pour et par les habitant, dans l'agriculture périurbaine, l'éco-construction, et surtout la valorisation des déchets, qu'ils soient du bidonville ou d'ailleurs. Une étude vient tout juste d'être lancée, ainsi qu'un appel à partenariats en direction du secteur industriel du traitement des déchets, de France ou du Myanmar. Beaucoup de projets et d'entreprises existent déjà (Chuchu Recycle, RecyGlo, Kokkoya Products…) et ouvrent la voie. On peut tout autant travailler sur l'artisanat, la permaculture, et même sur la production d'électricité (Waste-to-Energy). Pour les trois partenaires, les habitants(es) du bidonville ont non seulement des compétences, mais surtout de l'énergie, de la résilience à toute épreuve, de la créativité née de la débrouillardise et de la soif de s'en sortir. Toutes les qualités vitales pour créer sa propre entreprise collective, pour les autres et pour le Myanmar de demain.

Des perspectives pour le futur
Dans le cadre du projet FISONG, Green Lotus se soucis également de tirer des leçons des actions effectuées. L’ONG va participer à l’élaboration d’un modèle de résilience pour les bidonvilles de Birmanie mais aussi, plus généralement, pour les quartiers précaires d’Asie du sud-est. En appuyant sur l’importance de l’autonomisation des populations dans un contexte de changement climatique, Green Lotus et ses partenaires espèrent prouver que l’autonomisation des populations est une solution pérenne et pertinente pour lutter contre la pauvreté et résister contre le changement climatique. Les objectifs de Green Lotus sont donc multiples. Il s’agira d’abord de maintenir le lobbying auprès des autorités en s’appuyant sur des expériences vécues mais aussi en poursuivant la mobilisation des différentes acteur et actrices du développement. Enfin, il faudra continuer à mettre en valeur le potentiel de la Birmanie en termes de politiques énergétiques et environnementales mais aussi en mettant en avant la force des populations, notamment celle des bidonvilles, qui seront les premières touchées par le changement climatique.

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre en Birmanie

CULTURE

Conte birman: Maître Po et le Tigre

L’histoire birmane nous a transmis de nombreux contes, issus de tout le pays, qui transmettent une morale au travers d’une courte histoire. Nous vous proposons de découvrir: Maître Po et le Tigre.