Lundi 16 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Go green, Young man, Go Green

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 25/08/2019 à 17:09 | Mis à jour le 25/08/2019 à 17:14
Novotel Go Green en Birmanie

Le défi est de taille pour toutes les entreprises de services : satisfaire leurs clients et parvenir dans le même temps à réduire leur impact sur l’environnement. Parfois une gageure quand les clients ont pris des habitudes de consommation qui génère un important gaspillage. Toujours une nécessité quand on réalise à quel point les ressources de notre planète sont surexploitées.

C’est un tel défi que s’est lancé le Novotel YangonMax : concilier qualité de la prestation avec développement durable. Bien consciente que la volonté de changement se transmet, se partage mais ne s’impose pas, la direction de l’hôtel a confié la responsabilité de cette transition à ses équipes locales en 2016, sous la houlette de Daw Wah Wah Khine.

La première étape fut de réduire l’emploi d’objets de plastique non-recyclés, sacs à usage unique, pailles, stylos et bouteilles. Succès, puisque le nombre de sacs plastiques utilisés est passé de 97 000 en 2016 à zéro aujourd’hui, les stylos de 40 000 en 2017 à zéro, les pailles de 57 400 en 2017 à zéro. Pour les bouteilles, le défi est encore plus grand car bien sûr, si l’occupant d’une chambre souhaite une bouteille d’eau en plastique, il reçoit une bouteille en plastique. Dès lors, il s’agit d’un long apprentissage, où les bouteilles de plastique ont été progressivement remplacées par des bouteilles en métal qui peuvent être remplie à volonté aux quelque 60 fontaines que l’hôtel met à disposition. Le changement s’est opéré étape par étape, étage par étage, avec la satisfaction des clients en récompense puisque les comportements se modifient et que nombre de résidents de l’hôtel disent apprécier ce petit pas vers une planète moins sale. Cerise sur le gâteau : tous ces changements suscitent des emplois nouveaux.

A partir du 1er septembre 2019, Novotel YangonMax franchit une nouvelle étape, en essayant des chambres entièrement conçues pour le zéro déchet plastique. Ces « Chambres vertes » heureusement sans rapport avec celle de François Truffaut seront au nombre de 4 dans un premier temps. Et une fois que l’essai sera transformé, ce sont toutes les chambres qui pourraient être adaptées. Et parce que l’environnement concerne tout le monde, la direction de Novotel a fait le choix du partage d’expérience, affirmant haut et fort qu’elle est prête à transférer le savoir acquis lors de cette conduite du changement.

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Jean-Paul Demoule : les multiples facettes de l'archéologie

Jean-Paul Demoule est professeur émérite de protohistoire européenne à l’université de Paris I (Panthéon-Sorbonne) et membre honoraire de l’Institut Universitaire de France.