Mardi 20 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CCI FRANCE MYANMAR – Présentation d'Edmond Rocher de Jardine Schindler Myanmar

Par CCI France Myanmar | Publié le 02/01/2017 à 23:00 | Mis à jour le 09/02/2018 à 08:16
Edmond Rocher

Chaque mois, la CCI France Myanmar nous fait découvrir ses membres.  Ce mois-ci, découvrez Edmond Rocher, Directeur général de Jardine Schindler.

Quelques mots sur votre entreprise au Myanmar et le secteur dans lequel vous travaillez
Jardine Schindler est une joint-venture entre le Groupe Schindler basé en Suisse (Fournisseur mondial d’ascenseurs et escaliers mécaniques) et Jardine Matheson, un groupe diversifié concentré principalement sur l'Asie. 
Pionnier de l'industrie des ascenseurs et des escaliers mécaniques au Myanmar et le seul acteur du marché à opérer directement sans l'utilisation de distributeurs, Jardine Schindler Myanmar fournit des services avec plus de quinze ans d'expérience. Jardine Schindler Myanmar est un expert de premier plan dans le domaine de la mobilité. Il a participé à la conception, à l’approvisionnement, à l'installation, à la modernisation et à l'entretien des ascenseurs et escaliers roulants dans de nombreux bâtiments emblématiques du Myanmar.

Quelle est votre stratégie au Myanmar ?
La stratégie de la société au Myanmar est de rester le numéro 1 par le service à la clientèle et d'assurer notre croissance. Pour ce faire, nous investissons toujours sur une base à long terme. Jardine Schindler Myanmar suit les cinq valeurs fondamentales de notre Groupe en Suisse : Sécurité, Qualité, Intégrité, Creation de valeur ajoutée pour nos clients et Développement de nos collaborateurs. Nous avons investi massivement dans la formation de nos employés à la fois localement et à l'étranger. Nous avons entamé une relation à long terme avec le Centre for Vocational Training (CVT), un modèle d'apprentissage basé sur un modèle Suisse. En plus de ce partenariat, nous ouvrirons en 2017 notre propre centre de formation afin de soutenir notre croissance. Nous formons 25 nouveaux étudiants chaque année, et l'année prochaine nous doublons les effectifs d’apprentis et étendront le programme de 1 an à 2 ans afin d’en accroitre la qualité.

Quelle a été l'évolution de votre compagnie depuis sa création au Myanmar ?
Jardine Schindler Myanmar a été créé en 1999 et nous ne sommes jamais partis. Notre siège est à Yangon, nous employons plus de 250 employés. En 2016, nous avons ouvert un nouveau bureau à Mandalay et un nouveau bureau à Taungyi. Nous sommes également à Naypitaw et nous prévoyons de poursuivre notre expansion en ouvrant un autre bureau à Mawlamyine l'année prochaine. 

Les nouveaux bureaux serviront de plaque tournante pour l'expansion de l'entreprise et son dévouement continu à l'excellence. Cette expansion géographique permettra en outre à l'entreprise de répondre aux exigences du récent boom de la construction et de permettre à Schindler d'améliorer ses services de proximité. La stratégie du groupe est de consolider sa présence sur les marchés à forte croissance. Nous voyons cette étape importante comme un exemple de notre engagement à long terme envers le Myanmar, nos clients et nos collaborateurs. 

Quelles améliorations avez-vous remarqué dans votre secteur ces derniers mois/années ?
Le plus grand changement dans notre secteur au cours des derniers mois a été certainement lorsque le gouvernement actuel a pris le pouvoir en avril. Il a suspendu la construction de tous les projets de grande hauteur, en attendant une inspection pour s'assurer que tous les développeurs suivent les règles. L'idée était d'évaluer l'impact de chaque bâtiment sur le caractère de la ville, sur la circulation et sur l'environnement. C'est tout à fait louable mais il fallait cependant obtenir des règles claires, ce qui n’était pas le cas. Comme dans de nombreux secteurs au Myanmar, de nouvelles règles doivent encore être rédigées, ce qui nous donne une occasion de relever de nouveaux défis. Chaque difficulté est une occasion d'apprendre et de grandir.

Quels sont les conseils que vous donneriez à nos membres au sujet du monde des affaires en Birmanie ?
Le Myanmar est vraiment différent des autres pays. Le potentiel est énorme en terme de croissance. Cependant, celle-ci ne croîtra pas aussi vite que nous le pensions. Il faudra du temps et c'est certainement une occasion de croître avec une croissance plus durable. Je rappelle toujours ici que les gens travaillent avec cœur. Ils travaillent principalement en fonction des relations or une bonne relation ne se construit pas tout simplement, il faut du temps et de la patience.

Votre vie au Myanmar et vos relations avec la France ?
Je suis arrivé au Myanmar avec ma femme et mes enfants au début 2016. Nous avons été bien accueillis par les gens ici et après quelques mois pour s'installer dans notre nouvelle maison, nous apprécions vraiment notre vie ici. En ce qui concerne mes relations avec la France, je suis sûr qu'il y a de grandes opportunités pour stimuler la croissance des entreprises françaises qui recherchent des opportunités internationales. J'ai l'intention de relier l'Association des Jeunes Entrepreneurs du Myanmar et le Centre des Jeunes Dirigeants (CJD) en France. Si quelqu'un a plus d'idées, n'hésitez pas à me contacter.

Votre conseil pour une nouvel arrivant au Myanmar?
Soyez patient, soyez adaptable, soyez prêt à être surpris !

Votre endroit préféré au Myanmar?
Je n'ai pas encore d’endroit préféré. Cependant je suis allé à Hpa An avec ma famille il y a quelques mois et nous avons vraiment apprécié cette région. Nous avons eu une réelle surprise en traversant la grotte de Saddar. Après une longue traversée dans une grotte très sombre, nous avons découvert un fabuleux paysage et avons même pu rentrer en pirogue en passant sous la montagne. Incroyable !
 (www.lepetitjournal.com/Birmanie) Mardi 3 janvier 2017

 

 

 

cci business

CCI France Myanmar

La CCI France Myanmar est un réseau d’affaires de plus de 90 entreprises françaises, birmanes et internationals dont l’objectif est de développer les relations économiques et commerciales entre la France et le Myanmar.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

TOURISME

Moins de touristes occidentaux, plus de touristes asiatiques

Le ministère de l'Hôtellerie et du Tourisme vient de publier ses statistiques et selon celles-ci la Birmanie auraient accueilli pour les dix premiers mois de cette année 2 844 508 touristes...

Sur le même sujet