Lundi 17 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Des zones de pêche protégées au lac Indawgyi

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 08/02/2018 à 20:00 | Mis à jour le 08/02/2018 à 20:00
Lac Indawgyi

Cette décision a été prise suite au déclin des espèces de poissons se trouvant dans le lac ainsi que leur nombre. 40 villages environnent le lac, totalisant un nombre de 546 pêcheurs répartis dans 15 villages. Le responsable de la Indawgyi Wildlife Sanctuary, Maung Win, a expliqué que "le problème principal est qu'il y a des pêcheurs d'autres régions qui s'installent ici. Ils utilisent des moyens de pêcher légaux et illégaux et des filets serrés. Nous avons donc décidé de 10 zones où la pêche est interdite pour protéger les poissons.” Ces 10 zones représentent 1% du lac, a indiqué Mauna Win; le projet de conservation en cours, qui s'étale sur 10 ans, prévoit l'addition 1% supplémentaire préservé par an, pour atteindre une zone de non-pêche équivalent à 10% du lac, soit environ 2 560 hectares. Le projet prévoit d'impliquer les pêcheurs dans l'entretien de ces zones protégées, avec l'aide de la Indawgyi Wildlife Sanctuary. Mais alors que les pêcheurs locaux se sont doucement intéressés au projet, Maung Win regrette que “les pêcheurs migrants refusent de participer et ne veulent qu'attraper des poissons.” Le manager du sanctuaire admet “qu'il reste des cas de pêche illégale dans le lac.” Selon une étude menée par l'Indawgyi Wildlife Sanctuary et le groupe Friends of Wildlife, il y a 93 espèces de poissons dans le lac et seulement une trentaine d'entre elles ont une valeur marchande.

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire en Birmanie ?

IDÉE SORTIE

Un nouveau cinéma “de luxe” a ouvert à Mayangone

Les trois nouvelles salles de cinéma de Mingalar, situées dans le township de Mayangone, à Yangon, accueillent depuis leur ouverture en mai leur audience en petit nombre, avec couverture, coussins...

Expat Mag

Jakarta Appercu
PORTRAIT

Bornéo - La protection des gibbons et de la forêt, le combat de Chanee

Chanee est toujours dans l’action et prêt à défendre la cause des animaux : des gibbons bien sûr mais aussi de tous ceux menacés par la déforestation et les plantations d’huile de palme à Kalimantan.