Dimanche 26 janvier 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Des villageois portent plainte contre l’absentéisme d’une enseignante

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 18/11/2019 à 22:00 | Mis à jour le 18/11/2019 à 22:00
Photo : Une école en Birmanie
Une école en Birmanie

Le 14 novembre dernier, un groupe d’une cinquantaine de villageois de Tha Nat Kan, dans la région de Magwé, a porté plainte auprès de la direction locale de l’Education contre une des enseignantes de leur école publique, pour absentéisme. Les villageois ont calculé que cette institutrice avait été présente seulement 35 jours depuis le début de l’année scolaire élémentaire, soit la première semaine de juin. Pour U Win Pe Aung, à la tête de ces villageois, « cette dame n’est venue que très peu pendant les 5 mois de juin à octobre, qui forment presque la moitié de l’année scolaire. Alors les enfants de sa classe n’apprennent rien, et ils vont être très sérieusement handicapés dans leur scolarité future. Nous voulons que cette dame soit remplacée par une vraie institutrice ».

Le directeur de l’école confirme cet absentéisme, sans en donner la raison, et précise qu’il en avait déjà référé à sa hiérarchie, réclamant dans un premier temps un rappel officiel à l’ordre et aux règles de base de son administration et demandant ensuite son remplacement pur et simple puisqu’elle refusait de changer de comportement et qu’il ne recevait aucune attention de la part de la direction locale de l’Education. « Lorsque j’ai demandé son remplacement, j’ai enfin obtenu une réaction et un inspecteur est venu. Je pense que maintenant la machine est en route et que des mesures vont être prises », explique-t-il. Mais la lenteur de tout ce procédé et la passivité des autorités locales de l’Education exaspèrent les villageois, d’où leur action. Le village de Tha Nat Kan compte 280 enfants scolarisés au niveau de l’école primaire, avec 8 enseignants, un au niveau supérieur, 4 au niveau intermédiaire et 3 au niveau élémentaire.

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

CINÉ

Les films en français n’ont pas trouvé leur public en 2019

Faut-il faire des films en anglais pour intéresser le marché international ? C’est en tout cas le constat que l’on peut faire en étudiant les résultats du cinéma français à l’étranger en 2019.