TEST: 2242

Des milliers de moules échouées à Kyaukphyu

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 25/09/2018 à 16:00 | Mis à jour le 25/09/2018 à 16:00
Des milliers de moules échouées à Kyaukphyu

Personne ne sait avec certitude pourquoi ces moules se sont échouées sur les bords de la rivière Thanzit dans le sud de l’état de Rakhine dans le district de Kyaukphyu. Ce qui est avéré, c’est que suite à cette découverte et à la tentative de collecte de ces moules par des habitants, certains d’entre eux,  jusqu’à 170 personnes selon certaines sources,  ont contracté une maladie de peau. Cinq villageois se sont rendus à l’hôpital général de Kyaukphyu durant le weekend et bien qu’ayant reçu un traitement, personne n’a pu déterminer avec précision la cause de l’irritation cutanée. Le personnel a décrit des “bosses” sur les mains et les corps des patients et que les médecins ont présumé de “simples allergies de peau.” Ko Myo Lwin, le fondateur de ‘Ann Regional China Pipeline Watch (ARCPW)’ a déclaré avoir comptabilisé un total de 167 personnes dans le village de Kyauk Ngu ayant contracté une infection de peau mystérieuse après s’être rendu sur le site du naufrage des moules. Un de ces villageois témoigne : “Des douzaines de villageois ont le même type de points rouges sur leur peau et certains parlent de fortes démangeaisons… nous n’avons jamais vu cela auparavant.” D’autres sites d’échouages de moules ont été remarqués par l’ARCPW et ce depuis juillet, notamment un important site près du village de Laung Chaung. L’association fait le lien avec l’Ile de Maday, située 25 kilomètres plus loin et qui accueille l’entreprise chinoise ‘China National Petroleum Corp’. L’entreprise chinoise utilise l’île pour stocker le pétrole transporté par ses tankers. L’idée semble gagner en popularité alors que de plus en plus de résidents, soutenus par des groupes environnementaux commencent à dénoncer des taux de pollutions élevés dans la rivière et accusent l’entreprise chinoise.  Des études d’échantillons de moules et d’eau issus du site seraient en étude dans un laboratoire de Yangon.

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Birmanie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com