Mercredi 20 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Des cotons solidaires comme outil de réinsertion

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 24/09/2019 à 18:30 | Mis à jour le 24/09/2019 à 18:30
WDC cotonnades colorees en Birmanie

Le WDC ou Women's Development Center est un projet solidaire dont la mission est de redonner dignité, espoir et indépendance financière à des birmanes fragilisées et marginalisées. Le résultat est une entreprise sociale produisant des cotons de très bonne qualité à des prix défiants toute concurrence tout en formant en continue une centaine de femmes de 18 à 60 ans.

Le Women’s Development Center existe depuis longtemps – il fut créé en 1964 par le gouvernement birman et dépend du ministère de la Protection sociale, du Secours et de la Réinstallation. Il existe deux centres en Birmanie : à Yangon et à Naypyidaw. Il existe aussi des établissements similaires, mais indépendants ceux-là, dans les états de Mon ou de Kayah. A Yangon, la directrice Moe Moe Min nous a reçu avec beaucoup de sympathie et a su avec des mots simples partager son enthousiasme pour ce projet solidaire qui représente toute sa vie. Nous avons également eu la chance de rencontrer la responsable du magasin de détail Khin Laht Yi Hlaing, qui œuvre depuis 11 ans dans l’association et coordonne les ventes et les stocks.

En tout, huit personnes sont employées pour mener à bien les tâches administratives et assurer la formation en continue des ''demoiselles''. On leur enseigne les techniques pour embobiner, de tissage, de coupe, de couture et de broderie. Les machines utilisées datent d’avant la deuxième guerre mondiale et marchent encore parfaitement grâce à un entretien régulier. Le résultat est là : de merveilleux cotons de couleurs pastel avec des designs plutôt classiques intégrant quelques fioritures discrètes. Rideaux, dessus de lit, nappes, serviettes de table, housses de coussins, sacs, pantalons, jupes, chemises etc. Le centre fait également du sur-mesure pour les clients qui ne sont pas pressés. Un lieu plaisant pour des emplettes et faire plaisir avec des cadeaux solidaires.

Côté prix, voici quelques exemples de ce que WDF a à offrir. Pour une nappe de six personnes avec ses six serviettes de table assorties, comptez 16.300 kyats. Une housse de coussin, plus le coussin, vaut 9000 kyats. Et nous ne vous parlons pas des sacs, chemises, sorties de bains, tabliers, gants de cuisine, torchons, mouchoirs…. Un choix appréciable et diversifié qui mérite une grande visite.

La boutique est ouverte du lundi au vendredi de 9h30 à 16h30, fermée le week-end, et se trouve au 113, rue Than Lwin, Ward 10, Kamayut, Yangon, Birmanie.

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

TECHNOLOGIES

Internet sous surveillance en Birmanie

D’après l’ONG étasunienne Freedom House, la liberté d’accès et d’usage de l’Internet est extrêmement limitée en Birmanie, et le projet de loi sur la cybersécurité peut tirer le pays encore plus bas.

Communauté

ÉVÉNEMENT

La CCI France Myanmar déménage

La CCI France Myanmar bouge vers de nouveaux locaux plus grands et plus modernes, à Times City, dans Sanchaung. Une étape clef pour son développement et une preuve de son dynamisme.

Expat Mag

TÉLÉTHON

Jonas : "La maladie m'emprisonne, mais je crois au traitement"

Jonas, jeune étudiant de 22 ans, a été diagnostiqué d’une calpaïnopathie à l’âge de 6 ans. Une maladie qui s’est installée progressivement et qui depuis l’adolescence grignote peu à peu ses muscles