Lundi 24 septembre 2018
Birmanie
Birmanie
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Roselyne Kyaw Turco: L’emblème français de Mandalay

Par Sébastien Lafont-Frugier | Publié le 07/08/2018 à 20:00 | Mis à jour le 07/08/2018 à 20:00
Roselyne Kyaw Turco: L’emblème français de Mandalay

Une figure importante de la communauté française à Mandalay est sans aucun doute Roselyne Kyaw Turco. Responsable du Centre Français YMCA (Young Men's Christian Association) à Mandalay depuis 2002, date de son arrivée dans le pays. Roselyne promeut  autant la France en Birmanie que la Birmanie parmi la Communauté Française installée ou en transit à Mandalay. Elle s'est d'ailleurs vue décernée par le Ministère de l'Éducation en 2014 une palme académique pour ses efforts en faveur de la promotion de la France et de la langue Française dans cette partie du Myanmar.

Née à Lyon et ayant passée son adolescence à Avignon, c'est presque par hasard que Roselyne étudie le Chinois au lycée. Mais la langue lui plaît et elle va jusqu'à obtenir un Master dans la discipline en plus d'une licence en enseignement mention Français Langue Etrangère (FLE). C'est ainsi qu'elle effectue son "premier vrai grand voyage" vers la Chine, à Beijing plus précisément. Après deux années de recherche sur l'éducation des enfants chinois et alors que la France lui tend les bras, Roselyne décide de rester. L'Institut Français ne tarde pas à lui offrir un poste d'enseignante qu'elle occupera pendant deux ans. C'est pendant ses années en Chine que Roselyne rencontre son futur mari, un Birman né dans la province de Rakhine située sur la côte à l'ouest de la capitale Naypyidaw.

La découverte du Myanmar
Roselyne découvre le Myanmar en 2001 mais c'est en 2002 qu'elle s'y installe durablement. Elle trouve un poste de lectrice à l'université de Mandalay qu'elle occupe toujours et se voit, le jour de son anniversaire, confier le centre Français YMCA. Le projet, à l'initiative de Mr Maurice Crozet et de Mme Evelyne Verdier, également soutenu par l'Ambassade de France, compte dès sa première année 40 étudiants pour deux professeurs, un Birman et Roselyne. Le Centre a désormais (juillet 2016) 300 inscrits pour une structure de 8 postes incluant 3 professeurs ; Roselyne co-dirige le Centre avec Mme Toetoewin, ce qui lui permet de continuer à enseigner ; et un/une animateur/animatrice culturel/le, poste vacant au moment où cet article a été rédigé (NDRL : Septembre 2016). Le Centre a effectivement diversifié ses activités et ne compte pas que des étudiants. En plus des classes et de la médiathèque, sont également organisés des ateliers de cuisine, ouverts à tous; des activités sportives et culturelles telles que des compétitions de pétanque ou des chasses au trésor,  des concours de chansons françaises, des expositions, des concerts... Les idées ne manquent pas, c'est pourquoi le Centre essaie de devenir officiellement une annexe de l'Alliance Française afin de pouvoir se développer en accord avec la place qu'occupe le Centre Français YMCA dans l'animation et la promotion du rayonnement Français dans la région de Mandalay.
Le Centre fait également office d'annexe, plus ou moins officiellement, pour l'Ambassade située à Yangon. Depuis que le Guide du Routard Birmanie à mis le Centre Français dans son édition 2016, nombre de Français viennent lui rendre visite pour trouver des infos, de l'aide ou encore parler avec les étudiants du Centre. Régulièrement d'ailleurs, parfois à la demande des agences de voyages, le Centre organise des rendez-vous entre groupe de touristes et les étudiants, parfaits moments de détente durant lesquels les uns peuvent pratiquer leur français et les autres, découvrir en Français la culture Birmane. Il arrive même parfois que les étudiants servent de guide aux voyageurs intéressés.

Une méthode d'enseignement pour les étudiants birmans
En parallèle de tout cela, la mère de deux garçons nés à Mandalay, travaille actuellement à l'élaboration d'une méthode d'enseignement du français pour adolescents birmans. L'idée est de proposer aux lycées publics Birmans d'y enseigner le Français dès l'âge de dix ans et ainsi créer des postes d'enseignants en Français pour les étudiants de l'Université ayant des licences dans cette langue. Car Mandalay est à l'image du reste du pays, en développement. Pendant des années, Roselyne était à elle seule la communauté Française de Mandalay, ils sont une dizaine maintenant à y être installés. C'est pourquoi le Centre propose, depuis cette année, des cours de Birman.13 adultes de différentes nationalités y participent au moment de la rédaction de cet article. Et à partir du 26 Septembre, le Centre commencera une session intensive de trois semaines de cours de Français. Roselyne n'a plus vu la France depuis 7 ans maintenant.
Ce qui lui manque de sa terre natale ? Sa famille, la nourriture avec une mention spéciale pour le fromage et la cuisine de sa maman italienne. 
Ce qui lui manque quand elle est hors de Birmanie ? Le sourire des Birmans, ses étudiants et un peu la nourriture locale. Et lorsque nous lui avons demandé une recommandation sur Mandalay, sur son endroit préféré, c'est toute la ville qu'elle nous a vantée, avec peut-être une mention spéciale pour le Pont U Bein, au Sud de Mandalay, mais ce qu'elle apprécie c'est la proximité de la nature et la beauté de l'endroit. Nous passons donc le message : "Allez à Mandalay !"

Le Centre Français YMCA Mandalay est ouvert du Lundi au Vendredi de 7h à 19h, le Samedi de 7h à 12h et fermé le dimanche. Centre Français YMCA Mandalay, Naga Gehar, 80th street, 24th/25th street, Mandalay / Tel:02 23138 -  092 593 571 29

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

SOCIÉTÉ

Nouveau record pour le prix de l’or

Le prix d’entrée à l’ouverture du marché birman au 19 septembre pour 16,6 grammes d’or pur était annoncé à 1 012 000 kyats pour augmenter de 6000 kyats par la suite.

Communauté

PORTRAIT

Rencontre avec Patrick Périé, le nouveau chef du Strand

Depuis mars 2018, le restaurant du mythique hôtel Strand de Yangon accueille un nouveau chef. Il s’appelle Patrick Périé, est Français et a plus de 40 ans d’expérience dans de grands hôtels...

Vivre en Birmanie

SOCIÉTÉ

La boulangerie française à Yangon!

Yangon est une ville très cosmopolite. Nous y rencontrons des gens qui viennent des quatre coins du monde. Ainsi, il est notamment possible de croiser le chemin d’anglais, d’allemands, d’australiens..

Sur le même sujet