Dimanche 19 mai 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

AURÉLIE DENOUEIX – "L’objectif actuel est de professionnaliser le monde du Spa, pour l’instant il n’y a pas de Spa aux standards internationaux"

Par Lepetitjournal Birmanie | Publié le 30/10/2016 à 23:00 | Mis à jour le 31/10/2016 à 09:15

La Birmanie, la terre d'or "Golden Land", des temples, des pagodes et du bouddhisme?
Avec tout ça il est facile d'imaginer un pays calme et relaxant, et c'est vrai ! Mis à part Yangon, la ville la plus active du pays, qui bouillonne de 7h du matin à 21h le soir, le reste du pays semble vivre un à un rythme paisible, qui suit les horaires du soleil. La religion Bouddhiste qui a une place importante dans la culture Birmane, s'accompagne très souvent de méditation "Vipassana". Il est très commun pour les birmans de s'offrir des retraites, au moins dix jours dans l'année. C'est cet univers qu'Aurélie est venue découvrir en arrivant il y a un an.

Alors pourquoi la Birmanie ?
"Je suis revenue en Asie en 2015, j'ai lu un article concernant le boom actuel que connaissait le pays, et je me suis dit pourquoi pas la Birmanie. J'ai pris un billet sans retour pour Yangon!"
Oui, revenue, car tout a commencé à Bali en 2000. Après avoir été directrice d'hôtels en France pendant une dizaine d'années, c'est en 2000 qu'Aurélie eut une mutation professionnelle à Bali. C'est là-bas qu'elle découvre le monde du Spa, du Yoga et du Bien-être. 

Une découverte ou plutôt une révélation
Deux ans après son arrivée, elle a l'opportunité de devenir Directrice des Opérations d'un des plus prestigieux Spa Opérateur. Elle supervise 25 spas et 300 thérapeutes dans des hôtels haut de gamme entre l'Indonésie, la Malaisie et les Maldives, de novice la voilà professionnelle du monde du bien-être.

Suite à cette expérience, une nouvelle opportunité se présente. Elle traverse les Océans pour créer sa société "Aséa", avec laquelle elle ouvrira 4 spa en un an, 2 en Turquie et 2 en Egypte. Sur le même principe que son précédent poste, c'est au sein d'hôtels qu'elle ouvre ses propres spas. C'est donc à elle de fournir : équipements, personnels, formations? Elle surfe alors sur la vague du Bien-être qui est en pleine croissance en 2005.                                                                                                                 
Son objectif est d'exporter le savoir-faire des massages asiatiques: "J'ai voulu garder un nom qui rappelait l'Asie, c'est de la que vient le nom Aséa" ; et de rendre possible aux touristes, d'apprécier le Bosphore, les pyramides, le désert,  tout en pouvant apprécier un massage Balinais...

Au moment où les tensions politiques en Egypte commencent à impacter le tourisme, et donc son activité, elle décide de prendre une année sabbatique à voyager pour réfléchir à son prochain défi, et c'est au détour d'un article de journal qu'elle décide de tenter l'aventure birmane. Elle arrive en Août 2015 à Yangon, le tourisme est grandissant et elle trouve rapidement un contrat de consultante pour des hôtels qui souhaitent s'équiper d'un Spa. "Cela me permet de continuer à étudier le marché birman, je ne m'attendais pas à ce que ce soit plus compliqué qu'en Egypte. Cela prendra peut-être un peu plus de temps avant de concrétiser le projet pour lequel je suis venue mais j'y travaille. L'objectif actuel est de professionnaliser le monde du Spa, pour l'instant il n'y a pas de Spa aux standards internationaux."

Mais ce qu'elle souhaite avant tout, en plus d'ouvrir une école de formation, et de continuer son travail en tant que consultante, c'est concrétiser son projet  de Spa Destination. Des séjours bien-être  dans un hôtel en pleine nature pour se reconnecter avec soi-même via la méditation, yoga, massage, cuisine saine et végétarienne. Sans oublier de créer du lien avec chacun et découvrir la culture Birmane. Elle a déjà mis en place Yoga Retreats Myanmar: "Il y a eu une semaine en Juin de cette année, c'était à Inle. J'ai trouvé un magnifique monastère calme pour le yoga et la méditation avec quelque que chose de  mystique et authentique. Je propose aussi des retraites au Lac Inle, mais aussi à Kalaw et Ngapali." 
Alors, voyager Zen, ça vous tente ?
Infos: www.yoga-retreats-myanmar.com
Lea Paoli (www.lepetitjournal.com/Birmanie) Lundi 31 Octobre 2016

 

lepetitjournal.com birmanie

Lepetitjournal Birmanie

Lepetitjournal.com Birmanie est le média gratuit des Français, des francophones et des francophiles en Birmanie
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

SOCIÉTÉ

Prolongation des coupures de courant jusqu’à fin mai

Les fréquentes coupures de courant qui frappent le pays – et Yangon, qui utilise jusqu’à 50% de toute l’électricité produite dans le pays – sont dues à la réduction des capacités de production.q

Sur le même sujet