Lundi 27 mai 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Amnistie de (certains) prisonniers pour le Nouvel An

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 21/04/2019 à 13:00 | Mis à jour le 21/04/2019 à 13:00
Amnistie de (certains) prisonniers pour le Nouvel An en Birmanie

A l’occasion du Nouvel An birman, une amnistie émise par la présidence a permis la libération de plus de 9 500 détenus, dont deux prisonniers politiques. Une habitude annuelle du gouvernement qui permet de désengorger les prisons surpeuplées. Les reporters de Reuters Wa Lone et Kyaw Soe Oo, condamnés à sept ans de prison pour violation de secrets d’état, ne font pas partie des graciés. Selon les chiffres communiqués par le président Win Myint, 9 535 des détenus amnistiés sont birmans et 16 sont étrangers. Les prisonniers politiques libérés mercredi sont Maran Gam et Zau La, membres d’un groupe ethnique armé et condamnés à la prison à vie il y a 19 ans pour trafic de drogue.  La Birmanie compterait encore 364 prisonniers politiques.  Le parti au pouvoir, la Ligue nationale pour la démocratie (LND), avait promis de libérer les prisonniers politiques après son élection en 2016. Wa Lone et Kyaw Soe Oo ont recu le prix Pulitzer le 15 avril, avec leur agence Reuters, pour leur reportage “Massacre en Birmanie”.

0 Commentaire (s)Réagir