Samedi 24 août 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LIVRE - Sortie du livre “The World of Women Myanmar” de Carin Salerno

Par Lepetitjournal Birmanie | Publié le 21/12/2016 à 23:00 | Mis à jour le 23/12/2016 à 04:00
15230769_743446405811065_8231814126710159049_n

À l'occasion de la sortie de ?The World of Women Myanmar?, qui retrace le parcours de femmes birmanes qui ont pris leurs destins en main et de l'égalité des chances et des droits des femmes en Birmanie, Carin Salerno s'est entretenue avec lepetitjournal.com Birmanie pour parler de son livre mais aussi de la place de la femme dans la société birmane.

Pouvez-vous nous parler de vous? Vous faites partie de Women in action worldwide, ONG à but non lucratif, quelles sont les missions principales?
L'objectif de Women in action Worldwide (WaW), ONG domiciliée en Suisse, est l'empowerment socio-économique et politique des femmes. Un des projets de WaW est la production de cette nouvelle collection de carnets de voyage, à la découverte du monde au travers du regard et des expériences des femmes. Les lectrices et lecteurs élargissent ainsi leur vision sur de nouvelles réalités, celles des femmes, et cet ouvrage constitue donc un complément incontournable aux guides usuels.

Je suis actuellement en poste à l'ambassade de Suisse au Myanmar où je suis en charge de coopération internationale. J'ai écrit ce livre, le 2ème de la série, durant les 18 derniers mois, les soirs, durant les week-ends et les vacances. Le premier volume,  "Le Monde des femmes Tanzanie", que j'ai rédigé avec Elisabeth Thorens, mon amie d'enfance et co-directrice de WaW, est sorti en avril 2015 et existe également en Français. Le 3ème volume,  "Le Monde des femmes Suisse", sortira en Français en mars 2017.

Hormis mes fonctions de manager dans la coopération internationale, et de "nomade planétaire" (car je change de poste et de pays tous les 4 ans) je suis une passionnée de rencontres, j'aime écouter les histoires, les transmettre, les partager. C'est une manière d'apprendre et de découvrir de nouvelles réalités. Dans mon métier, nous lisons et rédigeons beaucoup de rapports, d'analyses scientifiques sur des sujets différents. Dans ces ouvrages, les femmes nous racontent leur histoire, leur parcours de vie, leurs peines et leurs joies, leurs rêves. Une simple histoire de vie vous dit beaucoup sur la réalité sociale, politique et économique d'un pays, son histoire et sa culture.

Votre livre ?The world of women Myanmar?, qui est disponible en librairie depuis le 12 décembre, retrace la vie de femmes birmanes qui ?ont pris leurs destins en main?
Ces femmes ont effectivement pris leur destin en main, et comme des perles, elles sont arrivées l'une après l'autre, par l'entremise d'un fil invisible de relations et de recommandations, pour former un très beau collier. Chaque perle est différente : les femmes qui racontent leur histoire dans le livre ont des métiers différents et vivent dans des contexts socio-économiques et géographiques divers. Une petite mosaïque ethnique y est également représentée, et chaque femme du livre a vécu les années difficiles de la dictature militaire et masculine avec une stratégie de survie différente.

Les conversations avec les femmes du livre ont été très riches, émouvantes, pleines d'humour et instructives. Elles n'ont pas hésité une seconde à partager leur parcours de vie, et ont confié leurs expériences avec spontanéité et confiance.

Chaque femme birmane exposée dans votre livre a sa propre expérience, laquelle vous a le plus marqué ?
Je voue un grand respect à l'ex prisonnière politique, qui a renoncé à ses projets de jeune étudiante, à une grande part de sa vie, pour combattre la dictature et ?uvrer pour la liberté d'expression, la paix et la démocratie.  
Cette femme marionnettiste, qui a secoué les normes culturelles et sociales interdisant aux femmes de monter sur une scène de théâtre, pour vivre sa passion et faire vivre ses enfants, a aussi été très courageuse.
Les femmes Mokens (salon), les nomades de la mer, vivant dans les îles du Sud du Myanmar, dans un milieu naturel de toute beauté, mais don't la vie est dure et vulnérable, et la mortalité infantile très élevée. Elles ont partagé leur quotidien, leur vécu et leur labeur avec grande dignité.

Une histoire pleine d'humour, celle de la petite dernière d'une famille de 8 enfants, petits agriculteurs, qui a parcouru un long chemin pour aller à l'école tous les jours, et qui a accompli un parcours étonnant pour obtenir un Doctorat  en Allemagne pour enfin devenir professeure en agronomie et nutrition au sein de la prestigieuse Université Cornell aux USA. Et tant d'autres. Toutes uniques. Toutes magnifiques de courage, d'audace, de résilience, de créativité et de ténacité. Chacune constitue une grande source d'inspiration.

Ce livre est un message fort pour les femmes en Birmanie. Quelle est la situation de la femme dans la société birmane? Sont-elles solidaires?
Pour en savoir plus sur la situation des femmes en Birmanie, lisez le livre. Sont-elles solidaires ? Oui, les femmes qui partagent un vécu semblable se serrent les coudes, s'entraident.

Quel état des lieux faites-vous de l'égalité des chances et des droits pour les femmes dans le milieu professionnel birman?
L'égalité des chances et des droits des femmes existe "sur le papier" dit une des femmes. Mais dans les réalités il y a de nombreux obstacles à cette égalité. Cela commence dans la famille où les deux sexes ont des tâches distinctes et bien précises, plus nombreuses et astreignantes pour les femmes que les hommes. Cette situation se reflète dans les milieux professionnels. Néanmoins, les pratiques et les normes changent et progressivement, on trouve de plus en plus de femmes dans des milieux professionnels jusqu'ici dominés par les hommes. Tout est en transition, le gouvernement, l'économie et la société. 

Le système birman décourage-t-il le travail féminin?
La tradition veut qu'une femme mariée ne doit pas travailler hors du foyer. Les nécessités économiques ont souvent changé la donne, pour des questions de survie, mais à travail égal, une femme est toujours moins bien payée qu'un homme.
Les femmes instruites refusent de plus en plus de devoir renoncer à leur profession, à leur carrière.

Vous avez aussi rédigé ?Le monde des Femmes Tanzanie?. Quelles sont les similitudes et/ou les différences observées en terme d'égalité socio-économique entre la Birmanie et la Tanzanie?
Beaucoup de similitudes, un fil conducteur unique qui relie les femmes, la volonté de subvenir aux besoins de la famille, de donner une bonne éducation aux enfants. Les femmes se sentent responsables de tout, y compris d'assurer un travail de qualité (quel qu'il soit), pour leurs enfants, leurs parents, leur mari. Et ça aussi c'est pareil, que l'on soit en Tanzanie, au Myanmar, en France ou en Suisse, c'est universel. J'ai personnellement beaucoup appris des femmes birmanes et tanzaniennes.

Ce livre est comme une fenêtre qui s'ouvre sur la vie des femmes en Birmanie. Leur culture et leurs histoires sont extraordinaires et leurs rêves et leurs aspirations sont celle des femmes du monde entier. Ce livre, je l'espère, sera source d'émotions et d'enrichissement pour les femmes ET les hommes.

?The World of Women Myanmar? est disponible dans les librairies et certains magasins de souvenirs ou d'artisanat, à Yangon, Mandalay, Bagan et au lac Inle depuis le 12 décembre.
Site internet: www.womeninactionworldwide.org
Charles Julliard (www.lepetitjournal.com/Birmanie) Jeudi 22 Décembre 2016

 

 

lepetitjournal.com birmanie

Lepetitjournal Birmanie

Lepetitjournal.com Birmanie est le média gratuit des Français, des francophones et des francophiles en Birmanie
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

ENVIRONNEMENT

Amazonie, le poumon vert de rage

Depuis plusieurs semaines, les incendies ravagent la forêt amazonienne dont 60% se trouvent sur le territoire brésilien. Lundi dernier, Sao Paulo se trouve plongée dans le noir en plein jour

Sur le même sujet