Vendredi 22 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CULTURE – À la découverte de l’ethnie Akha (Épisode 2)

Par Lepetitjournal Birmanie | Publié le 13/10/2016 à 22:00 | Mis à jour le 17/10/2016 à 15:41
Myanmar-Kengtung-1-163-1

Grâce à Marina, nous continuons la découverte de l'ethnie Akha dans cet épisode 2. 
Les paysages sont sublimes, la vue panoramique sur la vallée du Triangle d'Or est grandiose et cette lumière dorée de fin de journée ne fait qu'accentuer la beauté de cette carte postale?

Après avoir remercié notre petite mamie Akha, nous reprenons notre route. Dans les différents villages Akha, nous croisons beaucoup de femmes et d'enfants. Certaines reviennent des forêts aux alentours des villages et rapportent, dans un grand panier bien attaché dans le dos, des morceaux de bois. Une autre s'est installée un petit atelier sur le chemin et répare sa coiffe traditionnelle.

Les hommes eux, sont pour la plupart en dehors des villages et passent leur journée à travailler dans les champs ou sur les chantiers de construction, à chasser ou à veiller sur les troupeaux. Les enfants, quant à eux, s'amusent avec une chambre à air, des bâtons et un cerceau de bois et rient.

Curieuses, beaucoup de femmes accompagnées de leurs enfants viennent à notre rencontre et questionnent Tun sur notre présence dans les villages. Les Akhas sont pourtant habitués à voir des voyageurs, les villages étant facilement accessibles par tous, mais ils sont peu habitués à croiser 3 filles voyageant seules avec leur guide. Rares sont celles et ceux qui nous refusent un portrait. Au fur et à mesure de nos rencontres, nos stocks de médicaments, pansements, biscuits, chaussettes, savons et shampoings diminuent à vue d'oeil et c'est tant mieux.

Sur le chemin de terre rouge qui relie les villages entre eux, le vent soulève de la poussière qui pique les yeux. Nous avons de la chance, après la vague de froid et de pluie, il y a un beau soleil et un ciel bleu sans nuage au dessus de nos têtes. Les habitants des villages en ont profité pour faire des lessives et le linge mouillé, étendu sur des bâches, sur des réserves de bois, sur les toits en tôle ou accroché sur des fils ou sur des palissades, sèche lentement au soleil.

Comme dans le village Ann, les maisons sont toutes construites en bois. Parfois les toits sont en tôle et réfléchissent les rayons du soleil, parfois ils sont en feuillages tressés et ne doivent pas vraiment protéger de la pluie. Souvent, accolés aux maisons, il y a des petits enclos fermés par des clôtures en bois. La plupart du temps ils sont vides mais parfois on y aperçoit des petits cochons ou des chiens.

En marchant, il faut slalomer entre les cochons et leurs petits qui courent absolument partout, entre les chiens et les chiots qui jouent à se courir après ou à embêter les cochons et entre les poules, coqs et poussins qui zigzaguent ! Et attention aux buffles, surtout lorsqu'il s'agit de femelles qui n'apprécient pas vraiment qu'on s'approche d'un peu trop près de leurs progénitures?

La lumière commence doucement à décliner et nous rappelle qu'il est temps pour nous de commencer la descente afin de rejoindre notre chauffeur U Paolu et la voiture. Le chemin du retour réserve de belles surprises. Les paysages sont sublimes, la vue panoramique sur la vallée du Triangle d'Or est grandiose et cette lumière dorée de fin de journée ne fait qu'accentuer la beauté de cette carte postale. Des petits nuages en forme de moutons blancs donnent du relief à ce ciel bleu et contrastent avec ce chemin de terre rouge sur lequel nous marchons et qui serpente à travers cette végétation bien verte.

Nous passons à côté de rizières en terrasses, de champs aux cultures bien alignées, de forêt de bambous et dans ma tête, je me refais le film de cette journée qui vient de s'écouler? Ces sourires, ces visages si bienveillants, ces belles rencontres et ces paysages grandioses, j'ai déjà hâte d'être à demain et de découvrir encore un peu plus les trésors que me réservent ces montagnes du Triangle d'Or?

Retrouvez le blog de Marina: http://storiesofinspiration.fr
Marina Périllat (www.lepetitjournal.com/Birmanie) Vendredi 14 Octobre 2016

 

lepetitjournal.com birmanie

Lepetitjournal Birmanie

Lepetitjournal.com Birmanie est le média gratuit des Français, des francophones et des francophiles en Birmanie
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

ÉVÉNEMENT

La CCI France Myanmar déménage

La CCI France Myanmar bouge vers de nouveaux locaux plus grands et plus modernes, à Times City, dans Sanchaung. Une étape clef pour son développement et une preuve de son dynamisme.

Sur le même sujet