Vendredi 18 juin 2021
Birmanie
Birmanie

BIRMANIE - Les "femmes girafes" rêvent d'un autre tourisme pour leur région

Par Lepetitjournal Birmanie | Publié le 25/04/2016 à 22:00 | Mis à jour le 18/05/2016 à 14:02

Après des années d'exil, Mu Par, "femme girafe" de Birmanie, est de retour chez elle dans l'Etat Kayah, où elle espère désormais vivre du tourisme en développant un artisanat mettant en valeur son peuple.

Pendant des années, les femmes de la tribu Kayan ont vécu en posant avec des touristes avides de photos de vacances insolites, dans des villages de la Thaïlande voisine.

Mais si leurs cous allongés par le port de nombreux anneaux ont fait leur succès, aujourd'hui beaucoup d'entre elles ont retraversé la frontière et sont revenues sur leurs terres, près de Panpet, dans l'Etat Kayah.

Dans cette région du nord-est de la Birmanie pas encore dévoyée par le tourisme de masse à la thaïlandaise, elles espèrent attirer des touristes souhaitant aller au-delà des clichés, à la découverte de leurs traditions.

Rentrée il y a quelques mois seulement après 14 années en Thaïlande, Mu Par gère l'une des petites cabanes consacrées à la vente de poupées en bois lui ressemblant, avec foulard et anneaux de bronze autour du cou.

Elle espère que cet artisanat lui permettra de faire vivre ses quatre enfants, âgés de 4 à 15 ans. "Au moins, en Birmanie, mes enfants peuvent aller à l'école. Et je suis heureuse de vivre avec ma famille", explique cette femme de 33 ans à l'AFP, pendant qu'une poignée de touristes alentour prennent des photos... lire la suite sur notre édition de Bangkok

lepetitjournal.com birmanie

Lepetitjournal Birmanie

Lepetitjournal.com Birmanie est le média gratuit des Français, des francophones et des francophiles en Birmanie
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire en Birmanie ?

IDÉE SORTIE

Nouveau menu déjeuner en juin à L’Othentic

L’adresse est devenue un incontournable de la bonne cuisine et des bonnes soirées. Et voila que Christophe Bonzi et son équipe nous propose un menu déjeuner attractif et gustatif. A essayer d’urgence.

Vivre en Birmanie

Liberté d'expression

Les médias dans le collimateur des militaires en Birmanie

Si la liberté d’expression et d’informer n’a jamais été bien vue en Birmanie, ni par la Ligue nationale pour la démocratie, ni par l’armée, elle est désormais la cible d’une vraie campagne militaire.

Sur le même sujet