Lundi 19 août 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

SPECTACLE – Voyage en féérie à bord du Golden Circus Papillon

Par Lepetitjournal Birmanie | Publié le 14/11/2016 à 23:00 | Mis à jour le 15/11/2016 à 16:18

Le Golden Circus Papillon s'est installé à Thaketa, sur Min Nandar Road. Sarah Schwarz, la directrice artistique et Régis Michel, concepteur du projet, ont accepté de répondre à nos questions.

Qu'est-ce que le Golden Circus Papillon ?
(Sarah:)  "Le Golden Circus Papillon, à la base, c'est le 'Piglet Circus', créé il y a de cela quatre ans en France. Puis l'année dernière, Régis nous a contactés, mon mari et moi, pour un projet de cirque en Birmanie. Le projet nécessitant une troupe plus grande que celle du Piglet Circus, nous avons réuni les meilleurs artistes du monde entier et le Golden Circus Papillon est né. La troupe regroupe une vingtaine d'acrobates, de musiciens, de jongleurs, de clowns... et deux chiens. Nous venons de partout, de France, d'Israel, d'Ethiopie, du Quebéc, d'Argentine, de Birmanie et d'Allemagne."

Pourquoi la Birmanie ?
(Régis:) "Je suis journaliste, producteur, j'ai beaucoup travaillé pour la télé et j'étais venu plusieurs fois en Birmanie dans le passé. Et puis il y a quatre ans, je fais un film sur un cirque fantastique dans le Pacifique, aux îles Samoa.
Un an après la fin du tournage, nous partons, le propriétaire du cirque et moi-même en Birmanie avec l'idée de monter un cirque ici. Je sais que ça n'existe pas et avec l'ouverture du pays, on décide d'essayer. Mais le projet n'aboutit pas et le propriétaire du cirque décide de partir. Moi, j'y crois encore. J'appelle donc quelques contacts et on me donne le nom de Sarah."

Comment fait-on venir un cirque en Birmanie ?
(Régis :) "C'est compliqué ! Rien que le chapiteau, qui pèse 15 tonnes, s'est retrouvé momentanément bloqué à la douane, retardant notre date d'ouverture... Mais c'est une histoire merveilleuse qui se passe ici. Tout le monde met la main à la pâte et s'investit à 100%, c'est du cirque, c'est familial.
Tout le monde s'y est mis pour trouver le matériel qui nous manquait, pour faire en sorte que l'aventure continue. Donc beaucoup de choses sont venues de France mais beaucoup ont été achetées sur place aussi, tous les gradins sont en bambou par exemple, achetés ici, taillés et montés par des Birmans ici.
D'ailleurs celui qui nous a aidé avec les bambous fait partie de la troupe maintenant ! Il s'occupe des lumières pendant les représentations. Il n'avait jamais vu de cirque et il est comme un enfant à chaque spectacle !
C'est vraiment magnifique ce que nous vivons ici."

Parlez-nous du spectacle
(Sarah :) " Pour l'écriture du spectacle, j'ai fait beaucoup de recherches sur la Birmanie, les contes birmans et je me suis rendue compte qu'il y avait toujours beaucoup d'animaux dans ces histoires, le spectacle s'ouvre donc sur une larve de papillon, d'où le nom du cirque et ce papillon est le fil rouge tout au long du spectacle. Nous avons également travaillé avec une chorégraphe anglaise pour travailler les déplacements. Mais le spectacle est comme nous, international, et nous espérons que les Birmans vont se retrouver également dedans. C'est pour cela que nous avons fait une scène en rond sur laquelle nous avons peint le monde. Et nous avons un magicien Birman qui présente aussi le spectacle, c'est un peu notre Monsieur Loyal, c'est Ko Khine, un magicien célèbre ici."

(Régis :) "L'idée de départ, c'est vraiment d'offrir un spectacle de qualité et accessible aux Birmans. Souvent les spectacles qui viennent de l'extérieur sont pour une certaine élite. Nous c'est du cirque, c'est vraiment pour tout le monde.
Les Birmans ne connaissant pas, cela prend un peu plus de temps que prévu, ils hésitent, mais tous repartent contents. On a vraiment des bons retours, les gens qui viennent sont vraiment enthousiastes et le bouche à oreille commence à fonctionner."

Quelles sont vos dates ?
(Sarah :) "Il y a une représentation tous les jours à 19h du mardi au dimanche et une supplémentaire à 15h le week-end. Il y a huit spectacles par semaine et tout le monde est bienvenu !"

(Régis :) "Nous prévoyons de rester à Yangon jusqu'à la fin de l'année et ensuite nous partons dans le Nord, à Mandalay et Taungyyi jusqu'au mois de mars."

Golden Circus Papillon
Infos: 09 964 224 554
Facebook: www.facebook.com/goldencircusmyanmar
Sébastien Lafont-Frugier (www.lepetitjournal.com/Birmanie) Mardi 15 Novembre 2016

 

lepetitjournal.com birmanie

Lepetitjournal Birmanie

Lepetitjournal.com Birmanie est le média gratuit des Français, des francophones et des francophiles en Birmanie
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Notre-Dame: point d'étape sur un chantier titanesque

Lundi redémarre le gigantesque et complexe chantier lancé après l'incendie qui a ravagé la toiture de Notre-Dame de Paris, interrompu le 25 juillet dernier en raison des risques de contamination...

Sur le même sujet