Dimanche 22 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Sfeir, budget, Asmar… l’actu de la semaine au Liban

Par Rédaction LPJ Beyrouth | Publié le 18/05/2019 à 11:26 | Mis à jour le 20/05/2019 à 10:26
revue d'actu

L’actualité des sept derniers jours a été marquée par les obsèques nationales de l’ancien patriarche décédé dimanche, les tergiversations du gouvernement qui tarde à approuver le budget d’austérité et les propos déplacés du président de la CGTL à l’encontre de l’ancien chef de l’Eglise maronite.

Hommage national à l’ex-patriarche Sfeir
Jeudi, le Liban a enterré l’ancien patriarche maronite Nasrallah Sfeir, décédé dimanche à l’âge de 98 ans plusieurs jours après avoir été hospitalisé à l’Hôtel-Dieu pour une septicémie, qui fut l’un des artisans de la réconciliation nationale après la guerre civile et haute figure de la résistance contre la tutelle syrienne. Une foule de fidèles et de personnalités politiques, religieuses et diplomatiques ont assisté aux obsèques nationales au siège de l’Église maronite, dont le ministre français des Affaires étrangère, Jean-Yves Le Drian.

 

Le budget toujours en discussion
Le gouvernement, qui poursuit l’examen de l'avant-projet de loi de budget 2019, semble avoir du mal à s’accorder en son sein sur l’ampleur des mesures d’austérité pour la fonction publique qui suscitent la colère des fonctionnaires qui menacent à nouveau d’une grève générale. Pour rappel, la communauté internationale a promis 11 milliards de dollars lors de la conférence CEDRE à Paris si le Liban menait des réformes structurelles.

 

Après des propos déplacés, le chef de la CGTL cloué au pilori
Vendredi, un enregistrement du patron du premier syndicat libanais, Béchara Asmar, dans lequel on l’entend dire qu’il priera le patriarche Sfeir pour que ses cheveux repoussent et qu’il ait à nouveau des érections, a suscité un tollé. Les appels à la démission, voire à l’excommunication, ont été lancés.

 

Jeûne du ramadan : une députée sunnite critiquée pour avoir bu un café   
Roula Tabch, députée Futur de Beyrouth, a été la cible des réseaux sociaux pour avoir bu une tasse de café à Bkerké, lors des condoléances au patriarche Sfeir, alors que les musulmans observent en ce moment le jeûne du ramadan. Il y a quelques semaines, la députée avait également été critiquée de manière similaire pour avoir communié dans une église.

 

Torture d’un prisonnier : l’ONU rappelle le Liban à l’ordre
Après le décès, la semaine dernière, d’un détenu libanais dans des circonstances douteuses, la Haut-commissaire de l'ONU pour les Droits de l'homme, Michelle Bachelet, a demandé une enquête "exhaustive, efficace et indépendante, tout comme Human Rights Watch (HRW) et Amnesty International. La ministre de l'Intérieur, Raya el-Hassan, a, elle aussi, réclamé l'ouverture d'une enquête.

 

Châtiments corporels dans les écoles, le rapport de la honte
Lundi, HRW a publié un rapport mettant en lumière 51 cas de châtiments corporels et de sévices infligés aux enfants dans les écoles publiques et privées au Liban, dont les enfants de réfugiés syriens sont les premières victimes. Ce rapport pointe du doigt l’impunité des enseignants violents et le manque de formation de ces derniers.

 

20604182_1986862718196222_75806932469089064_n

Rédaction LPJ Beyrouth

L'édition de Beyrouth de Lepetitjournal.com, Le média des Français, des francophones et des francophiles dans le monde.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Beyrouth

ENVIRONNEMENT

L’USEK s’associe au projet CEDRO, financé par l’Union européenne

L’Université Saint-Esprit De Kaslik (USEK) s’associe au projet CEDRO, financé par l’Union européenne, pour mettre en œuvre une stratégie relative à l’énergie durable au niveau de l’Université.

Expat Mag

Munich Appercu
TRADITIONS

INSOLITE - Les petits secrets de l'Oktoberfest

L'Oktoberfest est connue dans le monde entier. Certes. Mais certains chiffres et certaines anecdotes sont pourtant passés sous silence ou tombés dans l'oubli. En voici un florilège.