Vendredi 14 décembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Réfugiés, ONU, liberté d'expression…l’actu de la semaine au Liban

Par Rédaction LPJ Beyrouth | Publié le 28/07/2018 à 06:57 | Mis à jour le 28/07/2018 à 08:16
photo_2

L’actualité de ces sept derniers jours a été marquée par la présentation du plan russe de retour des réfugiés syriens, le sit-in en faveur de la liberté d'expression et les déclarations de la coordinatrice spéciale de l'ONU au Liban

 

La Russie a son plan pour le retour des réfugiés en Syrie
Jeudi, des responsables russes ont présenté aux plus hauts dirigeants libanais un plan concocté par Moscou pour assurer le rapatriement de près d'un million de déplacés syriens dans leur pays qu'ils ont fui en raison de la guerre. Evoqué lors du dernier sommet russo-américain à Helsinki, le plan russe prévoit d'abord le retour de ces réfugiés dans des camps installés dans des zones sécurisées en Syrie, près de la frontière avec le Liban, puis leur retour chez eux.

 

Un sit-in pour défendre la liberté d'expression à Beyrouth
Plusieurs centaines de citoyens et activistes se sont rassemblés place Samir Kassir, dans le centre-ville de Beyrouth, pour dénoncer le recul de la liberté d'expression. Ces derniers mois, les interpellations récurrentes de militants ou de citoyens en raison de leurs commentaires sur les réseaux sociaux ont suscité une vague d'indignation. Les manifestants critiquaient les responsables politiques et pointaient du doigt la corruption. Même une blague sur Saint Charbel, saint patron du Liban, a mené à une interpellation.

 

Coup de filet meurtrier dans la Békaa : l’armée élimine un gros bonnet de la drogue
Lundi, l’armée libanaise a abattu Ali Zeid Ismaïl, chef d’un groupe de trafiquants de drogue, ainsi que sept de ses compagnons lors d'une opération d'interpellation. Les soldats ont également arrêté une quarantaine de personnes et saisi une quantité importante d’armes et de drogue. Plusieurs critiques avaient été émises au sujet du plan de sécurité mis en place par les autorités dans cette région. Plusieurs incidents armés ont éclaté ces dernières semaines.

 

La communauté internationale presse pour la formation du gouvernement
Le Conseil de sécurité de l'ONU a exprimé le souhait qu'un nouveau gouvernement soit formé "rapidement" au Liban.
Après un entretien avec le chef de l'Etat, Michel Aoun, le Premier ministre Saad Hariri a affiché son optimisme quant à la formation prochaine de son équipe, peut-être annoncée la semaine prochaine. M. Hariri rencontre plusieurs obstacles, la querelle interchrétienne entre le Courant patriotique libre (CPL) et les Forces libanaises (FL), puis le différent interdruze opposant Walid Joumblatt à Talal Arslane. Tous souhaitent une réprésentation importante dans le futur gouvernement.

 

Le représentante de l'Onu sur le devant la scène
La coordinatrice de l’ONU au Liban, Pernille Kardel a appelé les responsables libanais au  désarmement des groupes armés, dont le Hezbollah qui entrave la "souveraineté de l’Etat et son autorité sur l’entièreté du territoire", selon elle.
Le président du Parlement, Nabih Berry, a annoncé qu'il ne recevra plus Mme Kardel en raison de ses prises de positions favorables à Israël.

 

 

20604182_1986862718196222_75806932469089064_n

Rédaction LPJ Beyrouth

L'édition de Beyrouth de Lepetitjournal.com, Le média des Français, des francophones et des francophiles dans le monde.
0 Commentaire (s)Réagir

Rubriques partenaires

Logo partnaire Logo partnaire