Lundi 18 février 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Nuit blanche à Beyrouth, où sortir ?

Par Noémie de Bellaigue | Publié le 06/02/2019 à 09:03 | Mis à jour le 06/02/2019 à 11:08
Sortir à Beyrouth nuit

Au Liban, la vie nocturne est une institution avec ses codes et ses spots. On vous propose une sélection d’endroits, dans différents quartiers de la capitale, pour faire la fête et la prolonger à souhait…

 

 

On prend l’apéro

 

- Pour l’afterwork à 18h, on file à Badaro au bar l’Orient Express pour se la jouer puriste et siroter l’un de leurs excellents cocktails tout en écoutant leur grande variété de vinyles - blues, reggae, techno, disco… - de grands classiques et de petites pépites.
 

- Pour un melting-pot convivial à Mar Mikhael, on se dirige vers l’Internazionale pour sa déco industrielle, sa clientèle cosmopolite et l’ambiance festive de le rue d’Arménie où la musique de ses nombreux bars s’entre-mêlent.
 

- Si vous êtes à Hamra, rendez-vous au T-Marbouta, un lieu discret où règne une bonne humeur à la libanaise dans une atmosphère chaleureuse et colorée, le tout accompagné d’un petit verre d’arak. Une très bonne adresse pour dîner également. 

 

 LPJ photo nuit blanche beyrouth 1.jpg
Photos prises de Facebook

 

On mange un bout

 

- Le petit écrin de la Villa Badaro est l’une des adresses incontournables du quartier bourgeois bohème. Au choix, choisissez une table à l’intérieur de la maison typiquement libanaise restaurée ou sur la terrasse arborée installée à l’entrée de la bâtisse.
 

- Dans les petites rues de Geitawi, le restaurant Makan et son cadre intimiste promet un voyage gustatif en mettant à l’honneur la cuisine d’un pays chaque semaine. Comptez 39.000 LL pour un menu complet – entrée, plat, dessert – par personne. Un des meilleurs rapports qualité/prix du quartier.
 

- A Hamra, le restaurant Mezyan est le lieu parfait pour les petites et grandes tablées. Après la farandole de mezzés, l’ambiance s’anime, laissant place à des danses endiablées sur des rythmes arabisants. Révisez votre dabké !

 

 LPJ photo nuit blanche beyrouth 2.jpg
Photos prises de Facebook

         

On reprend un verre
 

- A Badaro, laissez-vous tenter par le 27 Cafe Pub. Ce bar, dont le nom fait référence aux célébrités disparues à cet âge, est une valeur sûre pour boire un bon gin basil en tête à tête avec les photos de Jimi Hendrix, Janis Joplin, Jim Morrison ou encore Amy Winehouse.
 

- À Gemmayzé, le bar Demo ne paie pas de mine de l’extérieur. On y va pour son cosmopolitlisme, son ambiance très festive et ses musiques du monde qui donnent le sourire et l’envie de continuer à danser jusque tard dans la nuit.
 

- Ales&Tales est un petit endroit situé au coeur de Hamra où règne une ambiance incroyable et où on peut s’installer confortablement à l’étage. Leur spécialité, leurs cocktails, mais aussi leur gin pur made in Lebanon.

 

LPJ photo nuit blanche beyrouth 2(1).jpg
Photos prises de Facebook

         

On sort en boîte de nuit
 

- A Karantina, Grand Factory est un lieu de référence en matière de fête. Avec ses trois salles pour autant de styles musicaux – afro-latino-disco, house electro et techno underground – il y en a pour tous les goûts.
 

- Juste à côté, le temple de la techno au Liban, le BO18. Pensé par l’architecte libanais Bernard Khoury, ce lieu souterrain et son toit ouvrant a récemment rouvert après des travaux de réaménagement.
 

- Pour un lieu plus intimiste, préférez Stereokitchen à Gemmayze. Situé au dernier étage d’un grand immeuble qui offre une vue sur la ville, ce restaurant lounge la semaine se transforme en club branché certains week-ends.

 

LPJ photo nuit blanche beyrouth 2(2).jpg
Photos prises de Facebook

 

On remange un morceau


- En sortie de boîte, la chaine Zaatar w Zeit, institution du manouché, a plusieurs snacks dans la ville. Un allié redoutable des grandes ou petites faims, en pleine nuit ou au petit matin.

-
Situé sur l’avenue Charles Malek à Mar Mitr, le fast-food Leïl Nhar propose les meilleurs chicken tenders de la ville. Sur les écrans, passent des dessins animés Tom&Jerry.


- Pour les plus téméraires, cap vers le nord et direction Tripoli pour dé
guster le meilleur knéfé - une pâtisserie feuilletée, fourrée au fromage et imbibée de sirop - chez Hallab, institution de la pâtisserie libanaise depuis 1881.

 

LPJ photo nuit blanche beyrouth 2(3).jpg
Photos prises de Facebook

 

 

Nous vous recommandons

10609615_1715860111963051_3896802397886420742_n

Noémie de Bellaigue

En vadrouille, à la recherche des clés de compréhension du Liban au coeur d'une région bouillonnante !
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Libanococo mer 06/02/2019 - 12:14

Allez raconter ça à eux qui vivent dans les banlieues genre "capharnaüm "

Répondre

Rubriques partenaires

Logo partnaire

Communauté

INTERVIEW

Fanny Ardant : « Enfant, je rêvais que j’étais libanaise »

​​​​​​​Invitée par l’Institut français, l’une des plus grandes actrices françaises sera au Liban le 28 février pour une représentation de Hiroshima mon amour au théâtre Al-Bustan.

Que faire à Beyrouth ?

EXPO

Gregory Buchakjian expose les meurtrissures de Beyrouth

Pendant trois mois, le musée Sursock a accueilli l’exposition « Abandonned Dwellings : Display of systems », proposant autre regard sur la capitale libanaise et ses bâtisses abandonnées.