TEST: 2241

MATTHIAS FEKL - La communauté française au Liban est « active, dynamique et jeune »

Par Hélène Boyé | Publié le 29/09/2016 à 14:45 | Mis à jour le 16/01/2019 à 18:12
14432932_570712656445764_7547729968657932700_n

A l'occasion de sa première visite officielle au Liban, notamment pour l'inauguration des nouveaux bâtiments du Grand Lycée, le secrétaire d'État chargé du Commerce extérieur, de la Promotion du tourisme et des Français de l'étranger, Matthias Fekl s'est adressé à la communauté des Français installés au Liban.

 

Amitié entre la France et le Liban

« Je suis impressionné par l'intensité des liens qui unissent nos deux pays et désireux de contribuer à les accroitre encore », a déclaré M. Fekl lors d'une rencontre à la Résidence des Pins, résidence de l'ambassadeur de France au Liban. « La France a toujours été aux côtés du Liban, et elle l'est aujourd'hui plus que jamais ».

« Notre engagement se traduit de bien des manières : en un soutien politique et diplomatique sans failles. Mais également en un soutien militaire à travers la FINUL, avec un contingent français de 850 soldats, le plus gros engagement français en termes de nombre d'hommes dans une opération de maintien de la paix », a déclaré M. Fekl.

« C'est un soutien à travers les échanges culturels et humains. C'est un soutien financier aussi, y compris dans cette phase compliqué. Et c'est un soutien, au moins symbolique, en termes d'accueil des réfugiés dans votre pays et la France prend sa part, sur ce sujet-là comme sur d'autres, et nous continuerons à la faire », réaffirmant que « la France serait totalement solidaire de notre grand pays ami le Liban ».

 

Français du Liban

Matthias Fekl a décrit la communauté française du Liban comme « une communauté active, dynamique, jeune ».   « Nous avons très à c?ur de garder le lien avec les communautés d'expatriés (?) Nous avons la volonté de valoriser la communauté française. Vous êtes des Français à part entière, pleinement intégrés dans notre communauté nationale », a-t-il lancé. 

« Dans les différents chantiers de simplification qui ont été mis en ?uvre pour nos concitoyens, j'ai veillé en permanence à ce qu'ils puissent s'appliquer aussi à vous. Vous avez droit au même niveau de service public que les Français en France. Vous avez droit aux mêmes simplifications.

C'est dans cet état d'esprit que nous avons travaillé sur la simplification de l'inscription au registre. L'inscription, la désinscription et le transfert s'effectue désormais en ligne. C'est dans ce souci que j'ai demandé que soit expérimentée la charte Marianne dans les consulats du réseau (?) Des critères de qualité vous sont maintenant garantis par les consulats. 

Nous avons également travaillé sur le retour en France, pour ceux qui le souhaitent, sur un portail unique de retour en France qui a été proposé par Madame Conway, qui recense les différentes démarches que vous devrez faire.   Nous avons fait très attention avec l'ambassadeur et les équipes des différentes écoles aux questions de sécurité qui se posent ici comme ailleurs.»

 

Economie

« Notre présence économique est importante mais il y a un indicateur qui nous chiffonne un peu : ce sont les parts de marché. Là-dessus, il faut qu'on puisse aller de l'avant (?) Je suis évidemment à votre disposition pour pouvoir, depuis Paris, impulser ce qui doit l'être, améliorer ce qui doit l'être si c'est le cas (?) Nous sommes totalement disponibles pour pouvoir concrétiser encore ces liens dans tous les secteurs du développement », a-t-il poursuivi.

 

                                                                                                                             

 

Francophonie

« J'ai eu l'occasion tout à l'heure de déambuler dans trois magnifiques librairies, ici à Beyrouth. La présence du livre français est un autre témoignage de la francophonie et de la force du lien qui, par la langue, unit nos deux pays », a déclaré M. Fekl

Parlant du Congrès 2016 de l'AIMF qui accueille plus de 300 maires francophones, le secrétaire d'Etat a indiqué que « Beyrouth sera une capitale mondiale de la francophonie pendant cet événement mais, d'une certaine manière, elle l'est aussi bien au-delà ». 

« Sur cette francophonie, nous pouvons construire beaucoup aussi en terme culturel bien sûr, mais également en terme de liens et économiques. Il ne faut jamais sous-estimer la force de la francophonie comme entité qui nous permet ensemble d'aller de l'avant », a-t-il souligné.

 

Grand Lycée

Il est notamment revenu sur la cérémonie d'inauguration. « Ma raison principale de ma venue ici, c'est l'inauguration des nouveaux bâtiments du Grand Lycée, un des plus beaux exemples d'amitié entre la France et le Liban ». « Dans ce pays que le général de Gaulle désignait comme ?ce sol merveilleux pétri d'histoire', le Grand Lycée contribue depuis sa création, il y a deux siècles, à rapprocher nos peuples », a-t-il ajouté.

« La cérémonie était très forte ; et le témoignage des anciens élèves sur la force de l'enseignement français, à la fois l'enseignement des savoirs, l'enseignement des valeurs, de la force du message de la laïcité », a-t-il expliqué, déclarant que « l'ensemble du réseau éducatif au Liban est un des plus importants du monde. Il est à lui seul un pilier du réseau éducatif français à l'étranger ».

Matthias Fekl a conclu ainsi son allocution : « Nous sommes un grand pays, de longue date présent au Liban à travers notre langue et notre culture. Le Liban est, de longue date, présent en France à travers sa culture et son apport à notre civilisation. Merci à vous d'être les acteurs de cette relation unique, ancienne et qui, grâce à vous, a un bel avenir devant elle ».

Hélène Boyé, directrice de la publication de LPJ Beyrouth

Hélène Boyé

Co-fondatrice et directrice de publication LPJ Beyrouth. Expatriée depuis plus de 17 ans au Liban, atteinte de « libanolose », mon seul désir, faire connaitre le Liban sous un autre regard.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Beyrouth !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com