Mardi 20 février 2018
Beyrouth
Beyrouth
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Marché solidaire de Noël 2017 - Les associations partenaires

Par Hélène Boyé | Publié le 04/12/2017 à 20:36 | Mis à jour le 07/12/2017 à 10:06
Marché de Noël 2017 (1)

Du 7 au 9 décembre, l’Institut français du Liban organise la 7ème édition du Marché solidaire de Noël, qui met à l’honneur les acteurs locaux du développement.

  • AEP : Soutenue par le mouvement Emmaüs depuis sa création en 1984, l’association d’entraide professionnelle fait du microcrédit notamment dans les domaines agricoles et artisanaux.
  • AJEM : L’association libanaise Justice et Miséricorde travaille dans le domaine des droits de l’homme et s’occupe plus particulièrement des droits des prisonniers au Liban. Elle lutte contre la torture et autres traitements inhumains et œuvre pour l’abolition de la peine de mort au Liban.
  • Al Younbouh : Basée à Jounieh, il s’agit d’un centre de réhabilitation pour jeunes adultes atteints de troubles mentaux ou à besoins spéciaux. Al Younbouh œuvre pour l’intégration de ces jeunes adultes dans la société. 
  • Al Mokhayam : Le projet Al Mokhayam travaille pour l’autonomisation des femmes réfugiées palestiniennes vivants dans plusieurs camps par la création d'une coopérative de production de produits alimentaires traditionnels palestiniens.
  • AMEL : Depuis 1979, Amel intervient auprès des populations défavorisées au Liban de toutes nationalités, dans le domaine médical, la formation professionnelle, le développement durable, l’éducation, la protection de l’enfance, les droits de l’homme. 
  • Basmeh et Zeitooneh : Créée en 2015 par des expatriés syriens résident au Liban, l’association, qui gère neuf centres au Liban et en Turquie, vient en aide aux réfugiés syriens dans différents domaines tel que l’éducation, la formation, l’emploi, le soutien psychologique, l’aide alimentaire, etc
  • Caritas-Liban : Fondée en 1972 à Saïda dans le but d’apporter une assistance purement humanitaire, Caritas Liban intervient dans divers domaines tels que le médical, le social, l’éducatif et la protection, l’assistance aux réfugiés et aux migrants, et le développement.
  • Fondation du Père Afif Osseiran : La Fondation gère quatre centres de réhabilitation pour mineurs en conflit avec la loi ou sorti de prison et œuvre pour leur insertion professionnelle.
  • Fondation de l’Imam Sadr : La Fondation travaille auprès de populations du Liban-Sud dans le domaine social, éducatif et solidaire.
  • Fair Trade Lenanon : Fair Trade Lebanon se donne pour mission le désenclavement des populations rurales les plus reculées et leur développement économique à travers le commerce équitable.
  • HandiMade : Fondée en 2014, l’ONG, constituée d’une équipe de professionnels de l’éducation, vient en aide aux enfants et jeunes adultes aux besoins spécifiques et souffrant d’autisme à travers des ateliers thérapeutiques.
  • Mouvement Social : Organisme laïc, présent sur l’ensemble du territoire libanais, avec plus d’une dizaine de centres. Son but est d’encourager la citoyenneté active grâce à des projets de développement socio-économiques à destination des populations jeunes et fragiles ainsi que des mineurs et femmes en conflit avec la loi.
  • Najdeh : Depuis 1976, l’association travaille dans les camps palestiniens. Elle aide au développement socio-économique à travers différents projets et vise à renforcer le rôle des femme.
  • Ninurta : Cette association libanaise propose une formation professionnelle dans le textile, notamment pour des femmes en situation précaire, des Libanaises défavorisées, mais aussi des réfugiées syriennes, irakiennes et palestiniennes
  • Notre Dame des Dons : La Maison Notre Dame des Dons pour L'Enfant Heureux est un orphelinat crée il y a 30 ans à Zahlé.
  • Tahaddi : Tahaddi signfie "défi" en arabe. Fondée par Agnès Sanders, médecin française, et Catherine Mourtada, l’association vient en aide aux plus pauvres dans la banlieue sud de Beyrouth.  
  • Tatreez :  Cette association libanaise est présente dans plusieurs camps palestiniens au Liban. Par le travail de la broderie traditionnelle l’objectif principal est de développer l’autonomisation des femmes palestiniennes vivants dans ces camps.
  • Yalla : L’association œuvre dans l’éducation informelle auprès des enfants réfugiés syriens pour permettre à terme leur intégration au système scolaire libanais. Créée depuis 2013, son slogan : « une école pour la paix ».

et

  • Alsace au Liban : Découvrez la gastronomie alsacienne dans une ambiance conviviale !

 

Les produits en vente sont réalisés par ces différentes ONG et associations et l’intégralité des recettes leur permettra de soutenir leurs projets en cours et futurs.

 

Programme :

Inauguration du marché le jeudi 7 décembre à 17h00

Ouvert le jeudi 7 et vendredi 8 entre 12h00 et 19h00 et le samedi 9 entre 10h00 et 18h00

Adresse : Institut français du Liban – Espace des lettres – Rue de Damas – Beyrouth

marché de noël

 

Nous vous recommandons

Hélène Boyé, directrice de la publication de LPJ Beyrouth

Hélène Boyé

Co-fondatrice et directrice de publication LPJ Beyrouth. Expatriée depuis plus de 17 ans au Liban, atteinte de « libanolose », mon seul désir, faire connaitre le Liban sous un autre regard.
0 CommentairesRéagir

Communauté

ART

LAURE D’HAUTEVILLE - Pour que « Beyrouth reprenne sa place de capitale culturelle dans le monde arabe »

Laure d'Hauteville fondatrice et directrice du BEIRUT ART FAIR fait partie des finalistes des Trophées des Français de l’étranger, dans la catégorie « culture/art de vivre ».

Que faire à Beyrouth ?

IDÉE SORTIE

WEEK-END – Skier au Liban

Skier au Liban, c’est l’expérience incontournable lors de votre passage ( plus ou moins long) d’expatrié au pays du cèdre. Une façon de battre en brèche les préjugés de nos concitoyens

Sur le même sujet