Jeudi 21 février 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le Salon du livre francophone de Beyrouth 2017, c’est parti !

Par Margot de Metz | Publié le 04/11/2017 à 15:47 | Mis à jour le 06/11/2017 à 22:23
Photo : Le député libano-français Atef Majdalani, le ministre libanais de l'Education, Marwan Hamadé, la ministre française de la Culture Françoise Nyssen et son homologue libanais Ghattas Khoury
Untitled design (28)

Placée sour le haut patronage du président Michel Aoun, le cérémonie officielle d’inauguration de la 24ème édition du salon du livre francophone de Beyrouth a eu lieu vendredi soir au Biel. A cette occassion, la ministre française de la Culture, Françoise Nyssen, ancienne directrice de la maison d’édition Actes-sud, avait fait le déplacement.

 

Devant un partère d’officiels et plus de deux cents invités, la cérémonie d’ouverture a débuté par le discours de Maroun Nehmé, président du syndicat des importateurs du Livre au Liban. Ce dernier a souligné l’importance du rôle des éditeurs et des libraires dans l’exercice de la liberté d’expression et d’information, prenant comme référence le dernier livre de la journaliste française Delphine Minoui « Les passeurs de Daraya ». du troisième plus grand salon du livre francophone au monde

 

Après son homologue libanais, Ghattas Khoury, qui a salué l’amitié entre la France et le Liban François Nyssen a pris la parole. Rappelant qu’elle s’était déjà rendu au Salon de livre de Beyrouth, la ministre a déclaré que c’était avec beaucoup d’émotion qu’elle inaugurait ce salon.

 

Prônant une culture et une francophonie ouverte, la ministre a repris les mots prononcés par Amin Maalouf lors de son intronisation à l’Académie Française : « Par gratitude envers la France comme envers le Liban, j’apporterai avec moi tout ce que mes deux patries m’ont donné : mes origines, mes langues, mon accent, mes convictions, mes doutes, et plus que tout peut-être mes rêves d’harmonie, de progrès et de coexistence. Ces rêves sont aujourd’hui malmenés. Un mur s’élève en Méditerranée entre les univers culturels dont je me réclame. Ce mur, je n’ai pas l’intention de l’enjamber pour passer d’une rive à l’autre ».

 

Evènement phare de la vie culturelle libanaise, le Salon du livre francophone de Beyrouth est organisé par l’Institut français du Liban, en partenariat avec le syndicat des importateurs du Livre et avec le soutien de BankMed. 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Rubriques partenaires

Logo partnaire

Communauté

INTERVIEW

Fanny Ardant : « Enfant, je rêvais que j’étais libanaise »

​​​​​​​Invitée par l’Institut français, l’une des plus grandes actrices françaises sera au Liban le 28 février pour une représentation de Hiroshima mon amour au théâtre Al-Bustan.

Que faire à Beyrouth ?

CONFÉRENCE

Table-ronde sur les réfugiés, migrants et déplacés, mardi 5 mars

Dans le cadre du mois de la francophonie, la Direction régionale de l’AUF au Moyen-Orient organise une table-ronde sur le thème des réfugiés, migrants et déplacés le mardi 5 mars, à 16h, à Beit Beirut

Sur le même sujet