Samedi 16 février 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le rock poétique de Feu ! Chatterton à Beyrouth

Par Justine Huc-Lhuillery | Publié le 26/10/2018 à 12:56 | Mis à jour le 26/10/2018 à 13:19
Photo : de Louise de Poix
44750577_1103962923114276_8238903775276826624_n

Le 18 octobre, le groupe français s’est produit pour la première fois au Liban, au MusicHall de Beyrouth.

« L'heure est avancée, mais où est-ce que t'iras ? » Le public chante les paroles de L’ivresse. Plus l’heure avance, plus l’ambiance monte. Au fond, les spectateurs assis, attentifs aux paroles mélodieuses d’Arthur, le chanteur du groupe. A l’avant, des fans debout, juste devant la scène. A la fin du concert, ils se sont tous levés.

L’élégance du groupe fait leur charme. Feu ! Chatterton mélange poésie et rock, et ainsi, touche chacun avec un caractère particulier. C’est avec La Mort Dans La Pinède qu’il se font connaître en 2012. « Toutes les premières fois, louche, l’amour est maladroit, gauche ». Le son électronique entraînant, mêlé au texte charmeur, transporte à la première écoute. Le groupe grandit dans ce style unique et intriguant. Inspirés par Gainsbourg, Bashung ou Barbara, ils donnent un nouveau souffle à la chanson française.

Leur dernier album, L’oiseleur, est sorti il y a quelques mois. Entre amour et nostalgie, il raconte les souvenirs des musiciens, qui collectionnent les moments dans leur album, comme « L’oiseleur » de Maupassant remplit sa cage de petits oiseaux.

Le guitariste, Clément, s’émerveille en entrant dans la salle. « Décidément, c’est un bonheur d’être ici », dira-t-il. Le groupe a peu l’habitude de sortir de France. Ils comptent une tournée en Equateur et en Colombie organisée par l’institut Français. «  C’est tous notre première fois au Liban. C’est fort pour nous de se déplacer aussi loin pour notre musique », poursuit Clément. Le groupe est aussi ravi que surpris de ce succès. Un souvenir de plus à ajouter à leur collection.

 

feu! chatterton
Photos de Louise de Poix

 

Justine Huc-Lhuillery

Justine Huc-Lhuillery

Captivée par les trames et les drames de la scène politique, je souhaite en comprendre les mécanismes. Mon enquête commence par le Liban.
0 Commentaire (s)Réagir

Rubriques partenaires

Logo partnaire

Communauté

JEU CONCOURS

CONCOURS INSTAGRAM - JIJ2019

Dans le cadre des Jeux Internationaux de la Jeunsesse qui se dérouleront au Liban du 19 au 24 juin 2019, un concours photo est lancé à tous les élèves des établissements francophones libanais

Que faire à Beyrouth ?

EXPO

Gregory Buchakjian expose les meurtrissures de Beyrouth

Pendant trois mois, le musée Sursock a accueilli l’exposition « Abandonned Dwellings : Display of systems », proposant autre regard sur la capitale libanaise et ses bâtisses abandonnées.