Dimanche 26 mai 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Jeux internationaux de la Jeunesse 2019 : le Liban à l’honneur

Par Hélène Boyé | Publié le 21/04/2019 à 12:31 | Mis à jour le 27/04/2019 à 15:18
JIJ, Jeux internationaux de la Jeunesse, Agence pour l’enseignement français à l’étrange, AEFE, Union nationale du sport scolaire, UNSS, Liban, Beyrouth

L’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE), en partenariat avec l’Union nationale du sport scolaire (UNSS), organise chaque année, depuis 2011, les olympiades des établissements français dans le monde. Le Liban accueillera la 9éme édition du 19 au 24 juin.
 

Après Arcachon, Nice, Rabat, l’Aude, Antrans/Grenoble, Singapour, Marseille et la Haute-Saône, les Jeux internationaux de la Jeunesse (JIJ) débarquent au Liban. « Le choix du Liban, cette année, n’est pas anodin. Il y a une volonté de faire découvrir ce pays et de parler ainsi du Liban autrement », explique Cédric Toiron, proviseur adjoint du Grand Lycée Franco-Libanais (GLFL) d’Achrafieh, chargé de la communication de l’évènement. « C’est la première fois que ces Jeux se déroulent sur l’ensemble d’un pays, et pas sur une seule ville », poursuit-il.

L’objectif de ces olympiades est double. Tout d’abord, valoriser l’excellence sportive. « Au lycée d’Achrafieh, nous délivrons une attestation à chaque élève qui participe aux JIJ qu’il fait valoir pour ses demandes d’accès à l’université. Ce genre de certification est très prisée dans les systèmes anglo-saxons », souligne M. Toiron. Le deuxième objectif est de permettre aux jeunes de se rencontrer. Plus de 340 élèves venus de plus de 25 pays étalés sur les cinq continents vont se retrouver pendant quatre jours. L’événement comprend de nombreuses épreuves culturelles. Selon le proviseur adjoint du GLFL, il ne s’agit pas « que de critère sportif strict ». « On reste dans la rencontre et dans l’échange », explique-t-il.

57 équipes participeront à l’événement. Elles sont toutes constituées de trois garçons et de trois filles, scolarisés en classe de seconde, « classe où il n’y a pas d’examen en fin d’année ! », note M. Toiron. Les sélections ont été effectuées à la suite de compétitions nationales et intracontinentales, avant une validation définitive de l’AEFE à Paris « qui a veillé à ce que l’ensemble de la planète soit représentée », précise le proviseur adjoint.
 

« Sport, culture, patrimoine »
Au Liban, quatre sites ont été sélectionnés pour accueillir l’événement. « Il a fallu tenir compte des problématiques de circulation et sécuritaires », indique M. Toiron. La première journée, les épreuves se dérouleront à Faqra entre montagne libanaise et site archéologique. La deuxième journée se déroulera à Beyrouth, où les épreuves seront réparties entre le Collège Protestant Français, le GLFL et l’International College, qui bénéficient d’installations sportives adaptées à l’événement. Le troisième jour de compétition aura lieu au Collège Notre-Dame de Jamhour, dans la pinède, « pour montrer aussi un autre espace », note le proviseur adjoint. Pour la dernière journée, les élèves vont investir la vieille ville de Byblos où ils vont effectuer un jeu de pistes grandeur nature grâce à la collaboration de la municipalité.

Le 19 juin, la cérémonie d’ouverture aura lieu à la Résidence des Pins où environ 650 personnes sont attendues. Pour le logement c’est l’hôtel Le Royal Dbayé qui a été retenu pour sa capacité à accueillir les 450 personnes, élèves et professeur de sport accompagnateurs. Depuis mai 2018, une équipe de 10 personnes s’affairent à organiser l’événement.

Le budget avoisine les 450 000 dollars. Un tiers de cette somme est assuré par des sponsors locaux comme Alfa, la Banque Libano-Française et le ministère du Tourisme libanais. Une participation de 300 dollars est demandée à chaque participant, et l’AEFE finance le reste.

Ruby Gobert, Jackie Chamoun Karembeu
Ruby Gobert, Jackie Chamoun Karembeu (Photos : Instagram)

Le basketteur international français Rudy Gobert, ambassadeur officiel du programme international UNSS AEFE, et la skieuse libanaise Jackie Chamoun Karembeu, sélectionnée aux Jeux Olympiques de Vancouver et de Sotchi, sont les deux parrains de cette 9ème édition.
 

Des jeux écolo et citoyens
Pour ces jeux, l’accent a été mis sur le développement durable, une problématique importante au Liban. « On veut une édition zéro plastique », assure M. Toiron. Ainsi, il n’y aura pas de bouteille d’eau. Les élèves se verront offrir dès le début de leur séjour au Liban une gourde qu’ils rempliront sur les événements. Ce système a pu être mis en place avec le concours de la société libanaise Talaya. Tous les repas seront servis dans des cartons recyclables que récupèreront des associations de recyclage des déchets. « Ce n’est pas la solution la plus économique, mais pour nous c’est important », souligne le proviseur adjoint.

Côté communication, une équipe de 22 jeunes reporters provenant des lycées français du Liban couvrira l’évènement. Ils produiront des articles écrits sur le net, des vidéos, des interviewes, des reportages, et feront le lien avec la presse institutionnelle. Ils seront encadrés par des professionnels qui viendront exprès de Paris pour les former. Comme le rappelle Cédric Toiron, les JIJ, « c’est aussi un événement pour les jeunes et fait par les jeunes ».

 

Programme

Mercredi 19 juin 
Accueil délégation
Cérémonie d’ouverture à la Résidence des pins

Jeudi 20 juin 
Epreuve sportive et culturelle
Journée « Montagne » Faqra

Vendredi 21 juin 
Epreuve sportive et culturelle
Journée « Urbaine » Beyrouth
Collège Collège Protestant Français – Grand Lycée Franco-Libanais – International College

Samedi 22 juin
Epreuve sportive et culturelle
Journée « Pinède »
Collège Notre-Dame de Jamhour

Dimanche 23 juin
Epreuve sportive et culturelle
Journée « Mer » Byblos
Cérémonie de clôture
Collège Saint Joseph Antoura

Lundi 24 juin
Départ délégations

 

Page Facebook des JIJ: https://www.facebook.com/Jeux.Internationaux.Jeunesse/

 

Nous vous recommandons

Hélène Boyé, directrice de la publication de LPJ Beyrouth

Hélène Boyé

Co-fondatrice et directrice de publication LPJ Beyrouth. Expatriée depuis plus de 17 ans au Liban, atteinte de « libanolose », mon seul désir, faire connaitre le Liban sous un autre regard.
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

Élection Européenne

ELECTIONS EUROPEENNES 2019 – Les 34 listes en lice

Allons enfants, À voix égales, Neutre et actif, Espéranto – langue commune équitable pour l’Europe… connaissez-vous toutes les listes qui se présentent aux élections européennes de dimanche prochain ?

Vivre à Beyrouth

PORTRAIT

Ta2Tou2 CITY, le petit commerce devenu grand avec l’appui de l’UE

Ibrahim et Rayane Koussa ont quitté le Nigeria pour ouvrir un petit commerce, au nord du Liban, qui est devenu une entreprise prospère dotée de deux magasins grâce à l’aide de l’Union européenne.