Mercredi 16 janvier 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Indépendance, Carlos Ghosn, étrangers…l’actu de la semaine au Liban

Par Rédaction LPJ Beyrouth | Publié le 23/11/2018 à 23:25 | Mis à jour le 23/11/2018 à 23:38
revue d'actu

L’actualité des sept derniers jours au Liban a été marquée par les cérémonies de la fête de l’indépendance, l’affaire Carlos Ghosn et la reconnaissance par Israël du torpillage d’un bateau libanais pendant la guerre civile.

 

Le Liban célèbre le 75eme anniversaire de son indépendance
Jeudi, le Liban fêtait les 75 ans de son indépendance, le 22 novembre 1943. Comme chaque année, le défilé militaire s’est déroulé avenue Charles Hélou, au centre-ville de Beyrouth, en présence du président Michel Aoun, du premier ministre Saad Hariri, du président du Parlement Nabih Berry et de nombreux officiels, alors qu’aucun gouvernement n’a encore été formé. Quelques temps plus tard, le collectif "Vous puez" de la société civile avait organisé une manifestation réclamant une "réelle indépendance" et interpellant la classe politique sur la corruption, la pollution et le chômage.

 

Carlos Ghosn, onde de choc jusqu’au Liban
L’arrestation de l’homme d’affaire d’origine libanaise, Carlos Ghosn, lundi au Japon, pour dissimulation de revenues au fisc, a créé des remous jusqu’au Liban. Selon le quotidien japonais Asahi, le PDG de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi Motors aurait acquis et rénové, pour son bénéfice personnel, une maison libanaise au cœur de Beyrouth pour un montant de deux à trois millions de dollars par l’intermédiaire de la société Nissan. Le ministre des Affaires étrangères, Gebran Bassil, a demandé à l'ambassadeur du Liban à Tokyo, de suivre attentivement l'affaire.

 

Affaire des rues inondées de Beyrouth, la suite
Une semaine après les orages et les inondations sur la corniche de Beyrouth, le mohafez (gouverneur) Ziad Chbib a accusé les promoteurs du projet controversé du complexe Eden Bay, à Ramlet el-Baïda, d’avoir coulé du béton dans les canalisations, ainsi que la municipalité de Ghobeyri, dont dépend Ramlet el-Baïda, d’avoir laissé faire ces travaux. La municipalité de Ghobeyri a balayé ces accusations. Une enquête judiciaire a été ouverte.  

 

Israël reconnaît avoir torpillé un bateau de réfugiés libanais pendant la guerre
Jeudi, la chaîne d'information israélienne Channel 10 a révélé que l’armée israélienne avait reconnu officiellement être responsable du sabordage, en juin 1982, d’un bateau civil entrainant la mort de 25 personne, réfugiés libanais et étrangers, au large de Tripoli.

 

Le CPL veut durcir l’emploi des réfugiés syriens
Mercredi, le chef du Courant patriotique libre, Gebran Bassil, a annoncé que son parti avait présenté un projet de loi visant à durcir la réglementation concernant le travail des étrangers au Liban, notamment des réfugiés syriens, alors qu’un million d’entre eux, fuyant la guerre, se sont installés sur le territoire libanais. Plusieurs opérations de rapatriement ont été organisées ces derniers mois. Les autorités libanaises estiment que la charge de ces réfugiés est trop lourde.

 

Nous vous recommandons

20604182_1986862718196222_75806932469089064_n

Rédaction LPJ Beyrouth

L'édition de Beyrouth de Lepetitjournal.com, Le média des Français, des francophones et des francophiles dans le monde.
0 Commentaire (s)Réagir

Rubriques partenaires

Logo partnaire Logo partnaire

Communauté

CULTURE

La Nuit des idées 2019 : “ Face au présent »

L’Institut français du Liban et ses partenaires vous invitent, le 31 janvier, à la 4ème édition mondiale de la Nuit des idées « Face au présent : lignes de fronts ».