Lundi 23 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Hadath, gouvernement, budget…l’actu de la semaine au Liban

Par Rédaction LPJ Beyrouth | Publié le 22/06/2019 à 11:56 | Mis à jour le 22/06/2019 à 12:01
revue d'actu

L’actualité des sept derniers jours a été marquée par la polémique autour d’une localité chrétienne refusant l’installation de musulmans, le rabibochage entre Hariri et Bassil, et le retour dans la rue des militaires contre le projet de budget.

 

Les musulmans ne peuvent plus acheter ou louer à Hadath
Depuis plusieurs années, la banlieue sud de Beyrouth à prédominance chiite rogne progressivement sur les localités à majorité chrétienne aux alentours, dont celle de Hadath, dans le caza de Baabda. Dès son entrée en fonction lors des dernières élections locales en 2010, l’équipe municipale a lancé une campagne incitant les propriétaires chrétiens de biens immobiliers et de terrains dans la commune à ne pas céder leurs propriétés à des non-chrétiens. Cette semaine, un chiite s’est vu refuser la location d’un appartement à Hadath au nom de cette politique municipale. Après avoir raconté sa mésaventure sur les réseaux sociaux, l’affaire a pris de l’ampleur, obligeant le maire de Hadath à se justifier. Il a expliqué qu’il était guidé par la préservation de la coexistence islamo-chrétienne et soutenu par les leaders politiques chrétiens et chiites.

 

Hariri-Bassil, le gouvernement à nouveau sur les rails
Lundi, le Premier ministre Saad Hariri et le ministre des Affaires étrangères, Gebran Bassil, qui commençait à lui faire de l’ombre, se sont réunis pendant cinq heures afin de tourner la page des tensions entre eux après les déclarations polémiques du leader du CPL qui ont suscité la colère des ténors de la communauté sunnite. Les deux hommes se sont accordés pour préserver leur entente scellé il y a trois ans ayant permis au fondateur du CPL, Michel Aoun, d’être élu président et à M. Hariri d’être désigné chef du gouvernement.

 

Budget : les militaires à la retraite et l’UL ne décolèrent pas
Alors que le budget d’austérité est toujours en discussion en commission des finances au Parlement afin d’en préciser les contours, les militaires à la retraite menacés de voir leurs indemnités réduites, ainsi que les élèves et les professeurs de l’Université libanaise, qui craignent des réductions budgétaires, ont à nouveau tenu sit-in cette semaine,
notamment devant le siège de la Direction des recettes, avenue Béchara el-Khoury au centre -ville de Beyrouth.

 

20604182_1986862718196222_75806932469089064_n

Rédaction LPJ Beyrouth

L'édition de Beyrouth de Lepetitjournal.com, Le média des Français, des francophones et des francophiles dans le monde.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Beyrouth

ENVIRONNEMENT

L’USEK s’associe au projet CEDRO, financé par l’Union européenne

L’Université Saint-Esprit De Kaslik (USEK) s’associe au projet CEDRO, financé par l’Union européenne, pour mettre en œuvre une stratégie relative à l’énergie durable au niveau de l’Université.

Expat Mag

ENSEIGNEMENT

Rémunération des profs : la France peut mieux faire !

De nombreux enseignants publient sur les réseaux sociaux leurs rémunérations sous le hashtag #balancetafichedepaiedeprof. Pourquoi ? Pour protester contre leurs salaires et leurs conditions de travail