Lundi 19 août 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Druzes, Israël, réfugiés syriens…l’actu de la semaine au Liban

Par Rédaction LPJ Beyrouth | Publié le 06/07/2019 à 08:29 | Mis à jour le 07/07/2019 à 12:34
revue d'actu

L’actualité de ces sept derniers jours a été marquée par les tensions meurtrières à Aley, le blocage des discussions libano-israéliennes sur leurs frontières communes et la dénonciation par HRW du traitement des réfugiés syriens.
 

La Montagne druze sous haute tension
Dimanche dernier, la tension politique au Liban est montée de plusieurs crans après la mort de deux personnes accompagnant le ministre d’Etat chargée des Affaires des réfugiés, Saleh Gharib, relevant du druze Talal Arslane, rival historique de Walid Joumblatt et allié du CPL, tués par des partisans joumblattistes, à l’occasion d’une tournée à Aley du chef du CPL Gebran Bassil, qui a tenu des propos polémiques sur les affrontements druzo-chrétiens durant la guerre civile. Pendant plusieurs jours, les ressortissants français au Liban ont été déconseillés de se rendre dans cette partie du Mont-Liban.
Pour apaiser les tensions sur le terrain, le patron de la Sûreté générale, habitué des missions délicates de médiation, a été missionné pour rétablir la sécurité et accélérer la reddition des tireurs. Sur le plan politique, le président du Parlement a multiplié les contacts pour calmer le jeu entre les rivaux druzes, le CPL et le PSP de Joumblatt, puis celles entre le PSP et le Futur de Saad Hariri.

 

Frontières avec le Liban : Israël s’impatiente
Les discussions indirectes entre le Liban et Israël, techniquement toujours en guerre, parrainées par les Etats-Unis et l’ONU sur les frontières maritimes et terrestres pourraient bien ne pas avoir lieu. Alors que le peu d’informations filtrant des responsables libanais sur la médiation du diplomate américain David Satterfield entre Beyrouth et Tel Aviv laissait entendre des progrès, le ministre israélien de l’Energie a, lui, dénoncé la « pression » du Hezbollah sur les autorités libanaises qui empêcheraient ces derniers de consentir à des concessions.

 

Réfugiés syriens : HRW dénonce une nouvelle fois des « pressions illégitimes »
L'ONG Human Rights Watch a critiqué l’ordre des autorités libanaises de détruire les habitations en dur des réfugiés syriens installés dans des camps informels à Ersal, village de la Békaa, frontalier de la Syrie. Depuis plusieurs semaines, les ONG libanais et internationales tirent la sonnette d’alarme face au traitement infligé par Beyrouth à ces réfugiés.

 

Kushner appelle le Liban à ouvrir le marché du travail aux Palestiniens
Le gendre du président américain Donald Trump, Jared Kushner, qui a récemment présenté le volet économique d’un plan de paix israélo-palestinien, a estimé que les dizaines de milliers de réfugiés palestiniens résidant au Liban devraient pouvoir accéder au marché du travail libanais. Le Liban officiel estime que le plan Kushner, rejeté par les Palestiniens, contribue à l’implantation des Palestiniens au Liban.

 

20604182_1986862718196222_75806932469089064_n

Rédaction LPJ Beyrouth

L'édition de Beyrouth de Lepetitjournal.com, Le média des Français, des francophones et des francophiles dans le monde.
0 Commentaire (s)Réagir