Dimanche 25 février 2018
Beyrouth
Beyrouth
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Des enfants réfugiés syriens exposent pour « La Belle Saison »

Par Hélène Boyé | Publié le 17/11/2017 à 09:23 | Mis à jour le 17/11/2017 à 09:42
LEM AMEL Belle saison

Dans le cadre du Festival « La Belle Saison » qui se déroulera du 16 novembre au 4 décembre prochains, des enfants réfugiés syriens exposent leurs créations, avec le concours des ONG Amel et Les Enfants de la Méditerranée (LEM).

 

À l’origine, l’initiative vient de France. A la rentrée 2014, le ministère de la Culture et de la Communication lance un festival qui s’appelle alors « La Belle Saison avec l’enfance et la jeunesse », dans le but de faire « découvrir toutes les richesses de la création »  et de « consolider durablement les nouvelles dynamiques portées par des artistes et des professionnels qui, sur tout le territoire, s’investissent auprès des jeunes ». L’année suivante les Instituts français à travers le monde prennent le relais.

 

L’institut français du Liban initie donc cette année sa 3ème édition.

 

« La Belle Saison au Liban » propose de mi-novembre à la première semaine de décembre une programmation spéciale à destination du jeune public comprenant des ateliers culturels, des expositions, des pièces de théâtre et des projections de films.

 

Tous les ans, l’Institut français met à l’honneur une ONG libanaise. Cette année, les associations LEM et AMEL, qui travaillent ensemble auprès des enfants réfugiés syriens, ont été associés à l’événement.  LEM finance des projets culturels en partenariat avec l’association Amel, présente sur le terrain toute l’année. Son credo, « la culture au cœur de l´humanitaire. » Son pari, pour ses enfants déscolarisés et fragilisés, développer leur éveil par des jeux et des ateliers artistiques éducatifs et les réintégrer dans un milieu scolaire.

 

Dans le cadre de la « Belle saison » 2017, l’association LEM a lancé, mi-juillet, en partenariat avec AMEL et l'Institut français, un appel à projets auprès d´étudiants d´écoles d´art du Liban. L´objectif de cet appel à projets était d´organiser, durant les mois de septembre et novembre, des ateliers artistiques à destination des enfants réfugiés syriens du camp informel de Sarada, au Liban-Sud. Dans ce camp où vivent plus d'une centaire d'enfants âgés entre 7 et 14 ans, l’unité mobile éducative d´Amel intervient au quotidien pour enseigner l’arabe, les mathématiques, l’anglais, etc. C’est le projet de Lucciana Baradhi de l´Académie Libanaise des Beaux-Arts (ALBA) qui a été sélectionné. Son projet propose des ateliers d´illustration et des bandes dessinés.

 

Les créations de ces enfants seront exposées, du 21 novembre au 4 décembre, dans les locaux de l’Institut français de Beyrouth.

 

LEM

Nous vous recommandons

Hélène Boyé, directrice de la publication de LPJ Beyrouth

Hélène Boyé

Co-fondatrice et directrice de publication LPJ Beyrouth. Expatriée depuis plus de 17 ans au Liban, atteinte de « libanolose », mon seul désir, faire connaitre le Liban sous un autre regard.
0 CommentairesRéagir

Que faire à Beyrouth ?

IDÉE SORTIE

WEEK-END – Skier au Liban

Skier au Liban, c’est l’expérience incontournable lors de votre passage ( plus ou moins long) d’expatrié au pays du cèdre. Une façon de battre en brèche les préjugés de nos concitoyens

Sur le même sujet