Mercredi 26 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Budget, Israël, Asmar … l’actu de la semaine au Liban

Par Hélène Boyé | Publié le 25/05/2019 à 09:23 | Mis à jour le 25/05/2019 à 09:42
revue d'actu

L’actualité des sept derniers jours a été marquée par le bouclage de l’avant-projet de loi de budget pour 2019 par le gouvernement, les rumeurs de négociations possibles entre Israël le et le Liban concernant le litige frontalier et l’arrestation du syndicaliste qui avait insulté l’ancien patriarche Sfeir.

 

Enfin un budget pour 2019
Après trois semaines de négociations et dans un climat social délétère, le gouvernement est parvenu à un accord sur le budget 2019. Une prochaine séance du Conseil des ministres doit avoir lieu au palais présidentiel de Baabda pour une approbation finale, il sera ensuite soumis au Parlement. L’avant-projet de loi qui prévoit un déficit de 7,5% du PIB est conforme aux recommandations de la conférence de Paris (CEDRE), qui avait conditionné le don de 11 milliards de dollars à des réformes de structure.
Ce budget d’austérité avait soulevé la contestation. De nombreuses grèves de fonctionnaires ont émaillé les trois dernières semaines avec notamment plusieurs sit-in de militaires en retraites. Lundi soir, les automobilistes ont pris d’assaut les stations-service craignant la pénurie d’essence suite à un mouvement de grève des douaniers.

 

Litige frontalier avec Israël, un début de négociation possible ?
Le secrétaire d'Etat adjoint pour les affaires du Proche-Orient, David Satterfield, chargé des négociations entre Israël et le Liban en ce qui concerne le dossier du litige frontalier, était de passage en début de semaine à Beyrouth avec de bonnes nouvelles selon des fuites. L’émissaire américain a fait savoir que Tel Aviv serait prêt à négocier sur la base des propositions soumises par le Liban, ce qu’Israël n’a pas démenti officiellement.
Depuis le retrait d’Israël du Liban le 25 mai 2000, le tracé des frontières terrestres et maritimes reste un objet de litige entre les deux pays toujours officiellement en guerre. Les récents projets d’exploitation d’hydrocarbure offshore en zone maritime frontalière ont accru les tensions entre les deux pays ces derniers mois.

 

Le chef de la CGTL dans le viseur de la justice
De la polémique la semaine dernière, la justice est passée à l’action. Après avoir été placé en garde à vue samedi, Béchara Asmar a été placé en état d’arrestation après ses propos jugés diffamatoires à l’encontre de l’ancien patriarche Nasrallah Sfeir. Le chef de la CGTL a été obligé de démissionner de ses fonctions lundi. La semaine dernière, une vidéo publiée sur les réseaux sociaux montrait M. Asmar en train de proférer des insanités sur le ton de la blague sur le prélat au lendemain de ses obsèques.

 

Hélène Boyé, directrice de la publication de LPJ Beyrouth

Hélène Boyé

Co-fondatrice et directrice de publication LPJ Beyrouth. Expatriée depuis plus de 17 ans au Liban, atteinte de « libanolose », mon seul désir, faire connaitre le Liban sous un autre regard.
0 Commentaire (s)Réagir