Lundi 17 décembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Bouchons, disparus, réconciliation…l’actu de la semaine au Liban

Par Léa Balézeau | Publié le 16/11/2018 à 17:50 | Mis à jour le 16/11/2018 à 18:07
revue d'actu

L’actualité de ces sept derniers jours au Liban a été marquée par le vendredi noir sur les routes autour de Beyrouth, le vote historique de la loi sur les disparus de la guerre civile, la réconciliation entre Geagea et Frangié et le feuilleton du gouvernement.

Vendredi noir sur les routes
Vendredi matin, des embouteillages monstres se sont formés à l’entrée nord de Beyrouth en raison de la fermeture de l’avenue du port de la capitale, où l’armée libanaise effectuait une répétition du défilé pour la fête de l’Indépendance mercredi prochain. Les automobilistes ont été bloqués pendant des heures. L’armée s’est excusée et a modifié le programme de ses répétitions.

Victoire pour les familles de disparus de la guerre civile
Lundi, le Parlement a voté une loi sur les disparus de la guerre entre 1975 et 1990. Avec cette loi, l’Etat libanais prend désormais en charge les recherches des familles des disparus, menées jusque-là par des associations. Un pas important pour le travail mémoriel sur cette guerre.

Réconciliation historique entre Geagea et Frangié
Le chef des Forces libanaises, Samir Geagea, et celui des Marada, Sleiman Frangié, ont orchestré une séquence de réconciliation à Bkerké, siège du patriarcat maronite, 40 ans après l’assassinat de Tony Frangié, le père de Sleimane, par les FL en 1978 à Ehden, au Liban-nord, pendant la guerre civile.

Nœud sunnite : Hariri et Nasrallah à couteaux tirés
Mardi, le Premier ministre Saad Hariri a accusé le Hezbollah de bloquer la formation du gouvernement en soutenant délibérément l’attribution d’un ministère au camp représenté par les députés sunnites anti-haririens alliés du parti chiite, à laquelle il s’oppose. En parallèle, le chef de l’Etat, Michel Aoun, a demandé à son gendre Gebran Bassil, chef du CPL, de mener des discussions afin de défaire ce nœud sunnite.

Campagne de Kafa contre le harcèlement sexuel
L’ONG Kafa a lancé cette semaine une nouvelle campagne donnant la parole à une marionnette afin de sensibiliser sur la violence faites aux femmes au Liban. Axée sur le harcèlement sexuel, les agressions et le viol, cette campagne vise à relancer la loi sur le harcèlement sexuel en suspens depuis 2017.

Marathon de Beyrouth, 16ème édition
40.000 personnes, un record, ont participé dimanche dernier au marathon de Beyrouth, marqué par une campagne de lutte contre le viol et les violences sexuelles organisée par l’ONG Abaad. Sur le plan sportif, Mohammad Reda el-Arabi (Maroc) a battu un record en franchissant la ligne d’arrivée en 2’10’’41. Chez les femmes, Medina Deme Armino (Ethiopie) a parcouru les 42,195 km en 2’29’’31.

 

Léa Balézeau

Léa Balézeau

"J'ai toujours préféré la folie des passions à la sagesse de l'indifférence". Au liban, terre de passion, j'ai choisi d'y étudier 1 an et de partager mon expérience.
0 Commentaire (s)Réagir

Rubriques partenaires

Logo partnaire Logo partnaire