Braquage au Liban : l’extrême conséquence de la crise économique

Par Lepetitjournal Beyrouth | Publié le 16/09/2022 à 15:17 | Mis à jour le 16/09/2022 à 15:21
Sali Hafiz braque une banque, Blom Bank, à Beyrouth

Les vidéos ont fait le tour d’internet : Sali Hafiz, 28 ans, braque une banque, Blom Bank, à Beyrouth le 14 septembre pour récupérer son propre argent afin de payer les soins de sa sœur atteinte d'un cancer.

La jeune femme explique tout de suite son geste : ce n’est pas du banditisme, mais la seule manière pour elle de récupérer son argent - pas une livre libanaise de plus. Armée d'un pistolet (qui s’est avéré être un jouet en plastique), Sali Hafiz s'est introduite dans l'agence bancaire et a menacé clients et employés pour récupérer ses fonds. Un témoin à la banque a indiqué au quotidien L'Orient le Jour que la femme s'était aspergée d'essence, et s'était dite prête à s'immoler si elle n'obtenait pas ses propres fonds. Elle a réussi à partir avec 13.000 des 20.000 euros (équivalents) de son compte.

Les Libanais sont en colère face à la crise économique

Cette décoratrice d’intérieur est une militante active du mouvement de contestation déclenché en octobre 2019 contre la classe politique. Revendiquant son geste, sa vidéo a rapidement fait le tour des réseaux libanais et nombre se reconnaissent dans cette manifestation de colère et de désespoir. Certains badauds à l’extérieur de la banque approuvaient déjà en direct son acte.

Une violente crise économique touche le Liban depuis maintenant quatre ans. La monnaie locale (la livre libanaise) est complètement dévaluée, les banques manquent de liquidités - c’est pourquoi elles refusent les retraits trop importants, même si les clients ont les fonds sur leur compte. C'est le troisième braquage de ce type au Liban depuis le début de l'année 2022. Ils sont soutenus par des activistes, qui ont promis que ce genre d'opérations se multiplierait dans les prochaines semaines.

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Beyrouth !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale