Lundi 19 août 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

14 juillet : la Résidence des Pins en fête

Par Assia Mendi | Publié le 15/07/2019 à 23:41 | Mis à jour le 16/07/2019 à 00:24
LPJ photo 14 juillet liban 1

Comme tous les ans, plusieurs centaines de ressortissants français se sont retrouvés dans la cour de la résidence de l’ambassadeur de France à Beyrouth pour célébrer la fête nationale.

 

Ils étaient des centaines, officiels et simples citoyens français à se rassembler dimanche dès 18h devant la Résidence des Pins, à l'occasion de la fête du 14 juillet.

La députée de la 10ème circonscription des Français établis hors de France, dont le Liban fait partie, Amélia Lakrafi, et l’ensemble des conseillers consulaires ont accueilli les invités aux côtés de l’ambassadeur de France au Liban, Bruno Foucher. Plusieurs ministres libanais étaient présents à l’événement, à savoir la ministre de l’Intérieur, Rayya el-Hassan, le ministre des Affaires sociales, Richard Kouyoumjian, le ministre d’Etat des Affaires présidentielles, Salim Jreissati, ainsi que le ministre d’Etat pour les Affaires de l'Investissement et les technologies, Adel Afiouni.

Après la traditionnelle séance de poignées de mains, la chorale de l'université Antonine et les Forces de Sécurité Intérieure ont officiellement ouvert le bal avec une interprétation respective des hymnes libanaises et françaises. 

 

 

14 juillet libanrésidence des pins beyrouth

 

« Les demi-mesures ne sont plus de mise »

M. Foucher a axé son discours, comme l'année dernière, sur les crises que traverse le pays du Cèdre. Il a notamment fait allusion à l'afflux des réfugiés syriens qui pèse sur l'économie libanaise, déplorant l’inaction du régime syrien. « La clé du retour des réfugiés se trouve à Damas. Or Damas n’a pas démontré, au cours de l’année écoulée, de réelle volonté de faciliter ce mouvement. Il a refusé de mettre en place des mesures de confiance minimales », a déclaré l’ambassadeur de France.


Saluant les récentes mesures mises en place par le gouvernement de Saad Hariri, M. Foucher a néanmoins tiré la sonnette d'alarme, réclamant des « actes résolus et des mesures concrètes ». Les « accommodements et les demi-mesures ne sont plus de mise », a lancé l’ambassadeur de France

M. Foucher a également abordé le thème de la francophonie qu’il aspire à renforcer, avant de conclure sur un émouvant hommage à Stéphane Attali, directeur de l'ESA et grand instigateur des relations franco-libanaises, décédé le 3 juillet dernier.

 

 

14 juillet liban résidence des pins beyrouth

 

Après le discours, le perron s'est transformé en scène musicale avec DJ, ouvrant la voie aux festivités. Dignitaires religieux, militaires et civils ont alors pu profiter des animations : retransmission du défilé militaire des Champs-Élysées sur écran géant, feux d'artifice et concert d'une artiste libanaise.  « De toutes les ambassades, c'est de loin l'ambassade française qui organise la meilleure fête. L'Américaine est plus grande mais l'ambiance est beaucoup plus coincée », estime George, un Franco-Libanais consultant en politique franco-libanais en politique habitué à participer à ce genre d'événement.

 « Cette soirée, c'est surtout l'occasion de rencontrer du beau monde et se faire de précieux contacts », souligne Habib, un Franco-Libanais de 58 ans qui assiste chaque année à la réception depuis la réouverture de la Résidence des Pins en 1998, présidée par le président français Jacques Chirac.

 

Petits fours, assortiments de produits français, l’ambassade de France n'a pas lésiné sur les moyens afin de satisfaire ses hôtes, et faire honneur à la réputation gastronomique de l'Hexagone.

 

Comme chaque année, quelques dizaines de manifestants se sont réunis devant la Résidence des Pins afin de réclamer la libération de Georges Abdallah, un militant palestinien de nationalité libanaise un militant libanais de la cause palestinienne condamné à perpétuité en 1987 en France pour complicité et tentative d’assassinat contre des diplomates américain et israélien.

 

14 juillet liban résidence des pins beyrouth

 

0 Commentaire (s)Réagir