Vendredi 16 avril 2021

FERME URBAINE - Une agriculture durable et écologique élaborée dans un container à Berlin

Par Lepetitjournal Berlin | Publié le 01/01/2015 à 23:00 | Mis à jour le 20/12/2014 à 13:18

Après s'être intéressé aux jardins communautaires de Berlin, démontrant une alternative possible aux politiques des industries agroalimentaires mondiales dénoncées par de nombreuses associations, l'ouverture du Salon de l'Agriculture à Paris donne l'occasion de se pencher à nouveau sur ces problématiques et de mettre en lumière un projet de ferme urbaine berlinois soutenu par la toute nouvelle entreprise ECF.

Au sein du campus industriel et universitaire Euref travaillant principalement sur le développement durable (Nachhaltigkeit), une toute nouvelle entreprise berlinoise, l'Efficient City Farming (ECF), a mis au point un nouveau concept de ferme urbaine. Originellement développé par un designer français, Damien Chivialle, cet espace de culture prend place dans un container maritime recyclé qui abrite un système élaboré d'aquaponie. On trouve à l'intérieur les aquariums nécessaires à l'aquaculture contenant des perches de type Tilapia et à l'étage une serre où poussent tomates, salades, aubergines et courges ainsi que des herbes aromatiques telles que du basilic, du chili, ou encore de la menthe.

Ce système, dont le nom est issu d'un néologisme entre les termes aquaculture (élevage de poissons) et hydroponie (culture de plantes « hors-sols », en l'occurrence dans l'eau), permet l'élevage couplé de poissons et la culture de légumes au sein d'un même écosystème circulaire. Cet assemblage amène en effet à recycler les inconvénients de chacune des deux cultures en avantage pour l'autre. Les plantes tirent leur eau et les nutriments, nécessaires à leur croissance, de l'eau des aquariums. Par ce procédé, absorbant pour se nourrir le CO2 contenu dans l'eau, elles nettoient l'eau dans laquelle les poissons évoluent. Elles rejettent ensuite comme déchets organiques de la vapeur d'eau, récupérée puis réutilisée pour fournir aux poissons une eau propre. Le cycle de l'eau au sein de cet écosystème est alors complet, permettant un recyclage en continu dans une rotation presque autonome. De plus, les déchets organiques de poissons sont également retraités. Couplés à l'action d'un filtre bactérien, ils fournissent un engrais de haute qualité pour la croissance des plantes.

Le concept de l'ECF suscite alors un intérêt grandissant, devenant un prototype de fermes urbaines convenant à de multiples projets souhaitant développer cette forme d'agriculture. En effet, utilisée depuis des millénaires, cette technique semble aujourd'hui proposer des solutions durables pour l'agriculture de demain. Pouvant s'implanter dans de nombreux endroits puisque ne nécessitant pas de sols particuliers, ces fermes peuvent alors évoluer au sein des grandes villes ou encore dans des lieux où la terre est dépourvue de ressources suffisantes en eau, tels que les zones désertiques d'Afrique ou d'Australie. Elle répond alors à la problématique spatiale. En outre, son installation locale réduit les transports induits par l'importation, amenant une réduction des coûts et de l'emploi des énergies fossiles, tout en limitant les nécessités de conservation réfrigérées, se confortant alors aux exigences du commerce équitable. Enfin, elle met en application la culture biologique en proposant des produits frais et à maturation. 

En partenariat avec l'Institut de Leibniz, dédié à la recherche autour de l'écologie en eau douce, l'entreprise ECF a pour but de développer cette technologie innovante et de la promouvoir en proposant le montage et la distribution de ces fermes aquaponiques. L'Institut espère ainsi, au travers de cette association, démontrer la viabilité et la rentabilité de ce projet scientifique sur le marché et, ainsi, pousser à son adoption à une plus grande échelle. "Il n'y a plus d'intermédiaire entre le producteur et le consommateur : les prix sont les mêmes que dans le commerce conventionnel, mais la marge des bénéfices du producteur est plus grande et le consommateur profite de produits biologiques et frais pour lesquels il devrait normalement payer bien plus cher.. ", explique l'un des co-fondateurs de ECF, Christian Echternacht.

Récompensée fin 2013 au Forum mondial des Technologies Propres de la Silicon Valley en Californie, la démonstration semble efficace, confortant l'ECF dans l'élaboration de sa prochaine création de plus vaste envergure. D'ici à fin 2014 commencera la construction de la première ferme aquaponique industrielle à la Malz Fabrik de Tempelhof.
Désaffectée, cette usine abritant des cuves énormes donne la possibilité d'y installer des aquariums de très grande capacité et la superficie de son toit donnera lieu à la construction d'une serre pouvant produire jusqu'à 200 tonnes de légumes par an, suffisamment pour nourrir 2000 habitants. En attendant, il est possible de visiter la ferme-container pour se faire une idée du fonctionnement de ce qui semble être une alternative salvatrice aux politiques agro-industrielles mondiales.

Chloé Thirion (lepetitjournal.com/Berlin) vendredi 28 février 2014

ECF Farmsystems:
Malzfabrik
Bessemerstrasse 2-14
12103 Berlin
http://www.ecf-farmsystems.com
info@ecf-farmsystems.com

Renseignements et inscriptions pour la visité guidée :
rd@ecf-farmsystems.com

Savoir plus :

Sur l'EFC :
Reportage de SPIEGEL TV : « Wie leben wir in Zukunft » (en allemand)
http://www.youtube.com/watch?v=qqfJPJ1AVU0
Reportage de N-TV : Wissen (en allemand)
http://www.youtube.com/watch?v=zKqXRRy-1n4

Sur l'Aquaponie :
http://www.aquaponie.fr (en français)
http://www.urbanfarm.ie/aquaponic-project.html (en anglais)

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Seaspiracy, docus Netflix : lanceurs d’alerte ou écrans de fumée ?

Netflix vient de sortir Seaspiracy, un documentaire-choc sur le monde de la pêche. Entre approximations scientifiques et prises de position catégoriques, que valent vraiment ces documentaires Netflix?

Sur le même sujet