Mercredi 26 juin 2019
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Las Ramblas : histoire de l'avenue la plus célèbre de Barcelone

Par Victoria Philippe | Publié le 21/03/2019 à 07:55 | Mis à jour le 21/03/2019 à 21:32
Photo : Creative Commons Niko Roussos https://www.flickr.com/photos/comzeradd/13560437794/in/photolist-mEhMHC-9cy6xG-4XzgjU-a24kPU-bUbwX7-a24npJ-a21pfT-gnDUUa-9nbbKj-7kBPQf-3k85ma-7c16eW-9n84bn-boF5oQ-a21rfX-8xn86f-4z4jfD-aw3Gh6-6SkJiH-8zFWA-rL587V-5hitHQ-cYtUMC-
ramblas barcelone 1

Passage touristique incontournable connu dans le monde entier, Las Ramblas constituent incontestablement l’une des rues les plus emblématique de Barcelone. Appréciée par les touristes et bien souvent détestée par les Barcelonais, cette avenue de 1,2km est un véritable lieu de vie et de fête de la capitale catalane. 

 

Las Ramblas permettent de traverser la vieille ville de Barcelone. Cette artère sépare le Raval du Quartier Gothique et relie la Place Catalunya au monument Cristobal Colon situé dans le port.
Aussi bien fréquentée de jour que de nuit cette grand avenue 35 mètres de large sur 1,2 km de long, est jalonnée de petits kiosques de presse, de marchands de fleurs, d'oiseaux et d'animaux, de bars et restaurants, mimes, statues humaines, commerces et vendeurs ambulants l'animent, au grand dam des habitants. 


Plusieurs noms pour une seule rue

Las Ramblas reçoivent plusieurs noms selon le tronçon considéré. A commencer par las Ramblas de Canaletes, avec la fontaine de Canaletes, installée depuis très longtemps. Selon la tradition, le visiteur qui boit son eau reviendra voir Barcelone. Mais aussi las Ramblas des Études, nommées ainsi à cause de la présence de l'université (édifice du xve siècle), ou encore las Ramblas de Saint-Joseph (ou Ramblas des Fleurs), qui doivent leur nom du fait de l'ancien couvent de Saint-Joseph, l'unique lieu de la ville de vente de fleurs au xixe siècle. L'activité est maintenue avec la vente d'oiseaux. Las Ramblas des Capucins (ou Ramblas du Centre), sont quant à elles nommées ainsi à cause de l'ancien couvent des Capucins tandis que las Ramblas de Sainte-Monique, longeant la paroisse homonyme, donne sur le port.

 

ramblas barcelone


En arabe, "rambla" signifie "rivière à sec"

Au Moyen Age, l’actuelle artère de las Ramblas faisait partie d'un ruisseau d'eau situé d'un seul côté des remparts de la ville. En arabe, "rambla" signifie "rivière à sec" : les experts soulignent que ces grandes rues appelées "ramblas", communément dans les villages espagnols, étaient des rivières à sec, qui servaient de lieu de promenade tranquille. Aujourd'hui "ramblas" est un mot qui décrit les grandes avenues piétonnes populaires utilisées comme points de rencontre dans de nombreuses villes.

Las Ramblas telles qu’on les connait sont nées avec le début de la modernité, quand en 1766 a été tracée la promenade suivant la muraille médiévale qui parcourait cette partie de Barcelone depuis le XIIIe siècle. 

Récemment, l’Histoire de las Ramblas a été marquée par les attentats qui ont frappés la capitale catalane le 17 août 2017 et où 16 personnes ont perdu la vie. Ce qu’on pourrait appeler les Champs Élysées catalans est de fait une cible stratégique car l'artère est un lieu de passage pour près de 78 millions de personnes chaque année, soit environ 200.000 par jour".  

 

ramblas barcelone


"La tourismophobie"

Haut lieu touristique, Las Ramblas attirent par les nombreux stands, animations restaurants, bars et hôtels, mais aussi par les monuments historiques qui les ponctuent. Parmi eux l’insolite dragon au parapluie, la Mosaic del Pla de l'Os du peintre surréaliste espagnol Joan Miró, ou encore l’incontournable statue de Christophe Colomb. 

Mais toute cette agitation n’est pas sans conséquence et pèse sur les habitants de la ville dont certains mènent une guerre contre le tourisme de masse qui, jugent-ils, influe sur leur bien-être et vie quotidienne. 

 

ramblas barcelone


On parle de "turismophobia", générée quand l'équilibre ou la capacité de charge d'une destination touristique est rompu, car visiteurs et locaux partagent des ressources limitées et le même espace public. Dans les faits les Barcelonais en ont assez et cela fait un moment que cela dure. On se rappelle la « révolte » du quartier de la Barceloneta en août 2014 et d’autres quartiers de la capitale catalane entre 2014 et 2017 qui attestent d'une situation de crise et de transition urbaine. 

victoria philippe

Victoria Philippe

Étudiante et stagiaire en journalisme, elle a déjà travaillé pour deux médias francophones à Beyrouth. Avec des affinités culture et société, elle est passionnée de photographie et photojournalisme.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Athènes Appercu
ENVIRONNEMENT

Le premier sanctuaire pour dauphins créé sur une petite île grecque

Le premier sanctuaire permanent qui permet de protéger les dauphins sauvés de la captivité a été créé récemment par l'Archipelagos Institute of Marine Conservation. L’institut a choisi pour refuge...

Sur le même sujet